Oui, les propriétaires de résidences secondaires en Espagne et les visiteurs fréquents devraient être furieux, mais ne blâmez pas l’UE pour les «nouvelles» règles de voyage post-Brexit, écrit Sue Wilson de Bremain en Espagne.