Par Michael Le Page
, Clare Wilson
, Jessica Hamzelou
, Sam Wong
, Graham Lawton
, Adam Vaughan
, Conrad Quilty-Harper
et Layal Liverpool

Le mari et l'épouse Vic et Penny Griffiths reçoivent le vaccin Pfizer / BioNTech covid-19 à l'hôpital universitaire de Basildon dans l'Essex, en Angleterre

Le mari et l’épouse Vic et Penny Griffiths reçoivent le vaccin Pfizer / BioNTech covid-19 à l’hôpital universitaire de Basildon dans l’Essex, en Angleterre

Victoria Jones / PA Wire / Images PA

Dernières nouvelles du coronavirus à 17 heures le 9 décembre

Le régulateur britannique déclare que les personnes ayant des antécédents de réactions allergiques importantes ne devraient pas recevoir le vaccin Pfizer

Les personnes avec antécédents de réactions allergiques importantes ne doit pas recevoir le vaccin contre le coronavirus développé par Pfizer et son partenaire BioNTech, qui est en cours de déploiement au Royaume-Uni cette semaine, selon la Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA) du Royaume-Uni. L’avis a été publié après que deux travailleurs de la santé ont eu des réactions allergiques peu de temps après avoir reçu leurs premières doses du vaccin hier. Les deux personnes ont des antécédents d’allergies graves et elles ont depuis reçu un traitement et se sont rétablies. «Le signalement rapide de ces événements […] et la publication rapide d’informations supplémentaires pour guider la pratique montre que le système de surveillance de la sécurité fonctionne bien », a déclaré Penny Ward du King’s College de Londres dans un déclaration. «Comme ces deux événements se sont produits chez des personnes ayant des antécédents d’allergie sévère, il est judicieux de la MHRA d’attirer l’attention sur ces rapports et de suggérer que les personnes ayant des antécédents d’allergie sévère ne reçoivent pas le vaccin pour le moment», a déclaré Ward.

Autres actualités sur les coronavirus

Publicité

Le gouvernement britannique est sous pression pour imposer des restrictions plus strictes sur les coronavirus à Londres. «Les dernières données montrent que les taux de cas sont à nouveau en augmentation dans la plupart des arrondissements de Londres, y compris chez les personnes à risque de plus de 60 ans», a déclaré Kevin Fenton, directeur régional de Londres pour Public Health England (PHE). Gardien. La ville est actuellement soumise à des restrictions de niveau deux, mais la prévalence de l’infection augmente: Londres a enregistré un taux de cas de 170 cas pour 100000 habitants dans la semaine jusqu’au 2 décembre, selon les chiffres de PHE, contre 156 pour 100000 la semaine précédente. John Ashton, ancien directeur régional de la santé publique pour le nord-ouest de l’Angleterre, a déclaré qu’une action urgente était nécessaire. «Si Londres ne veut pas que les hôpitaux soient pleins à Noël, le gouvernement doit se ressaisir aujourd’hui», a déclaré Ashton à la BBC. «Les décès commenceront à augmenter pendant la période de Noël et du nouvel an à moins que quelque chose ne soit fait», a-t-il déclaré. Le gouvernement devrait revoir les restrictions relatives aux coronavirus pour chaque région d’Angleterre le 16 décembre.

Le ministère indien de la Santé a annoncé que les vaccins contre les coronavirus, y compris le vaccin Pfizer / BioNTech et le vaccin développé par l’Université d’Oxford en partenariat avec AstraZeneca, sont susceptibles de recevoir des licences dans les prochaines semaines. Le plan initial de l’Inde consiste à vacciner environ 300 millions des 1,4 milliard de personnes que compte le pays, en priorité pour les soins de santé et les autres travailleurs de première ligne, ainsi que les personnes de plus de 50 ans ou celles qui sont cliniquement vulnérables à la covid-19 grave.

UNE candidat vaccin contre le coronavirus développé par la société pharmaceutique chinoise Sinopharm a une efficacité de 86%, selon les données provisoires des essais de phase III publiées par le Ministère de la santé des Emirats Arabes Unis (EAU), où le vaccin est testé. Le ministère de la Santé des EAU a déclaré aux médias d’État que 31 000 volontaires avaient participé à l’essai et qu’il avait officiellement enregistré le vaccin, même s’il n’est pas certain qu’il ait été approuvé pour une utilisation plus large.

Morts du coronavirus

Image par défaut du nouveau scientifique

Le bilan mondial des décès de covid-19 a dépassé 1,56 million. Le nombre de cas confirmés est supérieur à 68,4 millions, selon Université Johns Hopkins, bien que le nombre réel de cas soit beaucoup plus élevé.

Dernières nouvelles sur le coronavirus du nouveau scientifique

Noël du Covid-19 en Europe: L’Italie interdit les voyages, le Royaume-Uni a des bulles domestiques, les Allemands s’isolent et l’Autriche fait des tests de masse. Quelle approche du coronavirus à Noël est susceptible de fonctionner le mieux?

Rassemblements risqués: Le taux le plus élevé d’infections à coronavirus en Angleterre à l’heure actuelle concerne les personnes âgées de 11 à 24 ans, ce qui augmente le risque qu’elles infectent des parents plus âgés ou vulnérables lors de réunions de famille.

Informations essentielles sur le coronavirus

Tout ce que vous devez savoir sur la pandémie

D’où vient le coronavirus? Et d’autres questions sur le covid-19 répondues

Qu’est-ce que Covid-19?

Vous pourriez propager le coronavirus sans vous rendre compte que vous l’avez

Quels traitements covid-19 fonctionnent et dans quelle mesure sommes-nous proches d’en obtenir plus?

Que faudra-t-il pour obtenir un vaccin contre le covid-19 dans le monde?

Que lire, regarder et écouter sur le coronavirus

Course contre le virus: à la recherche d’un vaccin est un documentaire de Channel 4 qui raconte l’histoire de la pandémie de coronavirus à travers les yeux des scientifiques en première ligne.

Le New York Times évalue les progrès de différents vaccins candidats et des traitements médicamenteux potentiels pour le covid-19, et les classe en termes d’efficacité et de sécurité.

Les humains du COVID-19 est un projet mettant en lumière les expériences de travailleurs clés en première ligne dans la lutte contre le coronavirus au Royaume-Uni, via les médias sociaux.

Belly Mujinga: à la recherche de la vérité est une enquête de BBC Panorama sur la mort de la travailleuse des transports Belly Mujinga des suites du covid-19, à la suite d’informations sur lesquelles elle aurait été toussée et crachée par un client de la gare Victoria de Londres.

Coronavirus, expliqué sur Netflix est une courte série documentaire examinant la pandémie de coronavirus en cours, les efforts pour la combattre et les moyens de gérer son bilan en matière de santé mentale.

New Scientist Hebdomadaire présente des mises à jour et des analyses sur les derniers développements de la pandémie de covid-19. Notre podcast voit des journalistes experts du magazine discuter des plus grandes histoires scientifiques qui font la une des journaux chaque semaine – de la technologie et de l’espace à la santé et à l’environnement.

COVID-19: La pandémie qui n’aurait jamais dû se produire et comment arrêter la suivante par Debora Mackenzie explique comment la pandémie est survenue et pourquoi elle se reproduira si nous ne faisons pas les choses différemment à l’avenir.

Les règles de contagion traite de la nouvelle science de la contagion et de la manière surprenante dont elle façonne nos vies et nos comportements. L’auteur, Adam Kucharski, est épidémiologiste à la London School of Hygiene and Tropical Medicine, Royaume-Uni, et dans le livre, il examine comment les maladies se propagent et pourquoi elles s’arrêtent.

Mises à jour précédentes

Siège de Pfizer à New York

Siège de Pfizer à New York

Erik Pendzich / Shutterstock

8 décembre

La FDA affirme que les données sur les vaccins Pfizer / BioNTech correspondent à ses directives sur l’autorisation d’urgence

Le vaccin contre le coronavirus développé par Pfizer et son partenaire BioNTech a s’est rapproché à l’approbation pour une utilisation d’urgence aux États-Unis. La Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) documents publiés aujourd’hui, qui a déclaré que les chiffres sur la sécurité et l’efficacité du vaccin répondent à ses attentes en matière d’autorisation d’utilisation d’urgence. Les documents indiquent que le vaccin à deux doses est très efficace pour prévenir les cas confirmés de covid-19 au moins sept jours après la première dose. Ils ont également déclaré qu’il n’y avait pas suffisamment de données pour déterminer si le vaccin est sûr chez les personnes de moins de 16 ans, les personnes enceintes et celles dont le système immunitaire est affaibli. L’agence devrait décider d’autoriser ou non le vaccin dans un délai de quelques jours ou semaines.

Les États-Unis ont acheté 100 millions de doses (assez pour 50 millions de personnes) du vaccin Pfizer / BioNTech avec une option d’achat jusqu’à cinq fois plus. Cependant, l’administration Trump a choisi de ne pas obtenir 100 millions de doses supplémentaires pendant l’été pour une livraison au deuxième trimestre de l’année prochaine, selon le Presse associée. La décision pourrait retarder la livraison aux États-Unis d’un deuxième lot de doses de vaccin en 2021.

Image par défaut du nouveau scientifique

Margaret Keenan, 90 ans, et William Shakespeare, 81 ans, sont les premiers à participer au programme de vaccination de masse du Royaume-Uni, le plus important de l’histoire du pays.

Jacob King / PISCINE / Getty Images

Les premières personnes participent au programme de vaccination de masse du Royaume-Uni

Une femme de 90 ans est devenue la première personne à participer dans le programme de vaccination de masse du Royaume-Uni ce matin quand elle a reçu le Pfizer / BioNTech vaccin. Margaret Keenan, qui aura 91 ans la semaine prochaine, a reçu la première des deux doses du vaccin à l’hôpital universitaire de Coventry. Elle a déclaré à la BBC: «Je me sens tellement privilégiée d’être la première personne vaccinée contre le covid-19, c’est le meilleur cadeau d’anniversaire que je puisse souhaiter.» Un homme du nom de William Shakespeare, 81 ans, a été la deuxième personne à recevoir l’injection dans le même hôpital. «Aujourd’hui est un grand jour pour la science médicale et pour l’avenir», a déclaré Chris Whitty, médecin-chef de l’Angleterre, tweeté. Des vaccinations ont également eu lieu aujourd’hui en Irlande du Nord, au Pays de Galles et en Écosse.

Autres actualités sur les coronavirus

Plus d’informations sur les essais de phase III du vaccin en cours de développement par l’Université d’Oxford en partenariat avec AstraZeneca a été publié dans The Lancet. Le document révisé par les pairs présente les données pour les résultats intermédiaires de trois essais de phase III, qui avaient été partiellement libéré dans un communiqué de presse le 23 novembre. Le chiffre global reste le même: le vaccin est très sûr et efficace à 70,4% en moyenne. Mais selon le régime de dosage, il peut être aussi élevé que 90 pour cent ou aussi bas que 62,1 pour cent efficace. AstraZeneca a entamé le processus de demande d’approbation réglementaire au Royaume-Uni, au Canada, dans l’UE, au Brésil, en Inde, en Russie et dans d’autres pays, selon Mene Pangalos, vice-président exécutif de la R&D biopharmaceutique d’AstraZeneca.

Coronavirus les cas sont à la hausse au Pays de Galles et les ministres examinent si de nouvelles restrictions seront nécessaires après la période de Noël. Le 1er décembre, le pays de Galles affichait un taux de cas moyen sur sept jours de 267,8 pour 100 000 personnes, contre 251,6 pour 100 000 personnes le 30 novembre. Hier il y avait plus de 1800 personnes à l’hôpital avec covid-19 à travers le Pays de Galles, le nombre le plus élevé enregistré à ce jour et 400 de plus que le pic précédent du pays de Galles en avril. Le taux de cas de coronavirus dans le pays a dépassé celui de l’Angleterre le 23 novembre, le même jour que le Pays de Galles est entré dans un verrouillage national de 17 jours «coupe-feu», qui a duré jusqu’au 9 novembre. L’Angleterre a eu un verrouillage national d’un mois du 5 novembre au 2 décembre.

Hong Kong annoncé de nouvelles restrictions sur l’hôtellerie et les loisirs visant à enrayer une quatrième vague d’infections à coronavirus. Hier, Hong Kong a enregistré 78 nouveaux cas de coronavirus, et les nouveaux cas quotidiens ont dépassé 100 – le niveau le plus élevé depuis juillet – à plusieurs reprises ces dernières semaines.

Morts du coronavirus

Image par défaut du nouveau scientifique

Le bilan mondial des décès de covid-19 a dépassé 1,54 million. Le nombre de cas confirmés est supérieur à 67,8 millions, selon Université Johns Hopkins, bien que le nombre réel de cas soit beaucoup plus élevé.

7 décembre

Formation des agents de santé dans la clinique de vaccination contre le covid-19 de l'hôpital universitaire de Coventry, en Angleterre, le 4 décembre

Formation à la clinique de vaccination covid-19 de l’hôpital universitaire de Coventry, Angleterre, le 4 décembre

Steve Parsons – Piscine WPA / Getty Images

Les premières vaccinations Pfizer / BioNTech seront administrées au Royaume-Uni à partir de mardi

le Le Royaume-Uni se prépare à administrer les premières doses du vaccin contre le coronavirus développé par Pfizer et son partenaire BioNTech demain, moins d’une semaine après que le vaccin ait reçu une autorisation provisoire d’utilisation d’urgence. Les premières doses du vaccin ont été livrées aux hôpitaux dimanche, où les premières vaccinations auront lieu demain en Angleterre, en Écosse, au Pays de Galles et en Irlande du Nord. En Angleterre, les vaccinations seront administrées dans 50 centres hospitaliers. On s’attend à ce que les premiers à recevoir les injections soient des personnes âgées qui assistent déjà à des rendez-vous ambulatoires à l’hôpital et celles qui sont renvoyées chez elles après un séjour à l’hôpital. D’autres personnes de plus de 80 ans seront également invitées à se rendre dans les hôpitaux pour recevoir l’injection, et les prestataires de soins pourront prendre des rendez-vous pour leur personnel. Les professionnels de la santé qui sont les plus à risque de tomber gravement malades avec le covid-19 se verront proposer tous les rendez-vous non utilisés. Les personnes âgées, les résidents et le personnel des foyers de soins, ainsi que les travailleurs sociaux et de la santé de première ligne seront les premier à recevoir le vaccin en Écosse. Au Pays de Galles, les travailleurs sociaux et de santé de première ligne devrait être le premier en ligne, tandis qu’en Irlande du Nord, les résidents des centres de soins et les travailleurs de la santé sont devrait être priorisé.

«En tant que médecin, c’est un moment vraiment excitant», a déclaré Stephen Powis, directeur médical du NHS England. «Le personnel du NHS à travers le pays dans les centres de vaccination a travaillé sans relâche pour s’assurer que nous sommes prêts à commencer la vaccination mardi», a-t-il déclaré hier devant l’hôpital universitaire de Croydon à Londres. l’un des premiers à recevoir le vaccin. Cependant, Powis a averti que la distribution du vaccin Pfizer / BioNTech serait un «marathon et non un sprint» et qu’il faudrait «plusieurs mois» pour vacciner tout le monde.

Un autre obstacle potentiel à la vaccination généralisée est hésitation à la vaccination. Plus d’une personne sur trois (35%) dans une récente enquête menée au Royaume-Uni par l’agence d’études de marché Opinium a déclaré peu probable de prendre le vaccin contre le coronavirus quand il devient disponible. Un sur cinq (20%) a déclaré qu’il était peu probable qu’il en prenne s’il est disponible et le gouvernement lui recommande de le prendre.

Autres actualités sur les coronavirus

Plus de 23 millions de personnes dans le sud de la Californie ont été placées sous un nouveau verrouillage strict, après que l’État a signalé un augmentation quotidienne record dans de nouveaux cas de coronavirus vendredi avec 25068 nouvelles infections confirmées. Samedi, l’État a signalé que seulement 12,5% des lits de soins intensifs restaient disponibles. Les gens doivent rester à la maison et minimiser les contacts avec ceux des autres ménages. Les nouvelles règles sont entrées en vigueur dimanche et resteront en vigueur pendant au moins trois semaines.

Serum Institute of India, le producteur indien d’un vaccin candidat développé par la société anglo-suédoise AstraZeneca en partenariat avec l’Université d’Oxford, a demandé l’approbation pour une utilisation d’urgence du vaccin en Inde aujourd’hui, un fonctionnaire du gouvernement a déclaré Reuters. Pfizer a demandé l’autorisation d’utilisation d’urgence en Inde pour son vaccin au cours du week-end, selon le même responsable gouvernemental.

Morts du coronavirus

Image par défaut du nouveau scientifique

Le bilan mondial des décès de covid-19 a dépassé 1,53 million. Le nombre de cas confirmés est supérieur à 67,2 millions, selon Université Johns Hopkins, bien que le nombre réel de cas soit beaucoup plus élevé.

Dernières nouvelles sur le coronavirus du nouveau scientifique

Minimiser vos risques: Si vous prévoyez de rencontrer des gens pendant la saison des fêtes, il existe de nombreuses façons de réduire le risque de propagation du coronavirus, écrit Clare Wilson.

Informations essentielles sur le coronavirus

Tout ce que vous devez savoir sur la pandémie

D’où vient le coronavirus? Et d’autres questions sur le covid-19 répondues

Qu’est-ce que Covid-19?

Vous pourriez propager le coronavirus sans vous rendre compte que vous l’avez

Quels traitements covid-19 fonctionnent et dans quelle mesure sommes-nous proches d’en obtenir plus?

Que faudra-t-il pour obtenir un vaccin contre le covid-19 dans le monde?

Que lire, regarder et écouter sur le coronavirus

Course contre le virus: à la recherche d’un vaccin est un documentaire de Channel 4 qui raconte l’histoire de la pandémie de coronavirus à travers les yeux des scientifiques en première ligne.

Le New York Times évalue les progrès de différents vaccins candidats et des traitements médicamenteux potentiels pour le covid-19, et les classe en termes d’efficacité et de sécurité.

Les humains du COVID-19 est un projet mettant en lumière les expériences de travailleurs clés en première ligne dans la lutte contre le coronavirus au Royaume-Uni, via les médias sociaux.

Belly Mujinga: à la recherche de la vérité est une enquête de BBC Panorama sur la mort de la travailleuse des transports Belly Mujinga des suites du covid-19, à la suite d’informations sur lesquelles elle aurait été toussée et crachée par un client de la gare Victoria de Londres.

Coronavirus, expliqué sur Netflix est une courte série documentaire examinant la pandémie de coronavirus en cours, les efforts pour la combattre et les moyens de gérer son bilan en matière de santé mentale.

New Scientist Hebdomadaire présente des mises à jour et des analyses sur les derniers développements de la pandémie de covid-19. Notre podcast voit des journalistes experts du magazine discuter des plus grandes histoires scientifiques qui font la une des journaux chaque semaine – de la technologie et de l’espace à la santé et à l’environnement.

COVID-19: La pandémie qui n’aurait jamais dû se produire et comment arrêter la suivante par Debora Mackenzie explique comment la pandémie est survenue et pourquoi elle se reproduira si nous ne faisons pas les choses différemment à l’avenir.

Les règles de contagion traite de la nouvelle science de la contagion et de la manière surprenante dont elle façonne nos vies et nos comportements. L’auteur, Adam Kucharski, est épidémiologiste à la London School of Hygiene and Tropical Medicine, Royaume-Uni, et dans le livre, il examine comment les maladies se propagent et pourquoi elles s’arrêtent.

Un travailleur de l'effort de secours organisé par la communauté remet un kit de test de coronavirus à deux femmes, sur un site de test de covid-19 sans rendez-vous à Los Angeles, Californie, le 1er décembre

Un travailleur de l’effort de secours organisé par la communauté remet un kit de test de coronavirus à deux femmes, sur un site de test de covid-19 sans rendez-vous à Los Angeles, Californie, le 1er décembre

ROBYN BECK / AFP via Getty Images

4 décembre

Les cas, les hospitalisations et les décès de coronavirus aux États-Unis ont atteint de nouveaux records quotidiens

le Les États-Unis ont signalé des augmentations quotidiennes record dans les cas de coronavirus, les hospitalisations et les décès hier. Il y a eu 217664 nouveaux cas, 100667 personnes hospitalisées pour le virus et 2879 personnes décédées du covid-19 tous des chiffres records depuis le début de son épidémie. Le conseiller sanitaire américain Anthony Fauci a averti que la situation allait probablement s’aggraver dans les semaines à venir. « Je pense que janvier va être terrible parce que vous allez avoir la vague de Thanksgiving super-imposée à la vague de Noël », a déclaré Fauci Newsweek. «Il est tout à fait concevable que janvier soit le pire», a-t-il déclaré.

La Californie, où les admissions à l’hôpital ont augmenté de 86% au cours des 14 derniers jours, est l’un des derniers États américains à introduire de nouvelles restrictions. Hier, le gouverneur de l’État, Gavin Newsom, a annoncé une nouvelle ordonnance de séjour à la maison ainsi que des restrictions sur les entreprises et sur les voyages non essentiels. «C’est le moment le plus difficile depuis le début de la pandémie», a déclaré Newsom lors d’une conférence de presse. «Des vies seront perdues à moins que nous ne fassions plus que ce que nous n’avons jamais fait. Nous sommes appelés à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour prendre le genre de décisions difficiles nécessaires pour passer à travers cela », a-t-il déclaré.

Autres actualités sur les coronavirus

Le Royaume-Uni Numéro R le nombre moyen de personnes infectées par chaque personne à coronavirus a légèrement baissé entre 0,8 et 1,0, selon le dernière estimation officielle, contre 0,9 à 1,0 la semaine précédente. Il est plus probable que cela représente la situation d’il y a deux ou trois semaines en raison d’un décalage dans les données utilisées pour modéliser le R. Les derniers chiffres suggèrent également que le nombre de nouvelles infections diminue de 1 à 3% chaque jour. Les chiffres sont cohérents avec les derniers résultats d’une enquête de test aléatoire sur écouvillon par le Office des statistiques nationales (ONS). L’ONS estime qu’il y a eu 25700 nouveaux cas de coronavirus par jour en Angleterre dans la semaine du 28 novembre, contre 38900 au cours de la semaine jusqu’au 14 novembre.

Londres est risque de passer des restrictions actuelles de niveau 2 à Niveau 3, car la baisse des cas confirmés commence à se stabiliser, en particulier dans les arrondissements périphériques, selon Kevin Fenton, directeur de Londres pour Public Health England. «Si nous voulons éviter d’être placés dans le niveau 3, il est essentiel de maintenir la transmission au plus bas», a-t-il déclaré au Standard du soir.

Suisse restrictions renforcées alors que les cas de coronavirus dans le pays restent à un niveau élevé décrit par le ministre de la Santé du pays comme «Très inquiétant». Le gouvernement a déclaré que les stations de ski devraient pouvoir rester ouvertes aux touristes nationaux avec des mesures de sécurité en place. Allemagne, France et Italie ferment les remontées mécaniques à Noël, et la France a déclaré qu’elle imposerait également des contrôles aux frontières pour empêcher les personnes voyageant de France en Suisse d’aller skier.

Morts du coronavirus

Image par défaut du nouveau scientifique

Le bilan mondial des décès de covid-19 a dépassé 1,51 million. Le nombre de cas confirmés est supérieur à 65,4 millions, selon Université Johns Hopkins, bien que le nombre réel de cas soit beaucoup plus élevé.

Dernières nouvelles sur le coronavirus du nouveau scientifique

Rester positif: Les restrictions de verrouillage en hiver peuvent sembler quelque chose à redouter, mais nous pouvons lutter contre cela en adoptant l’état d’esprit des personnes habituées aux hivers longs et sombres, explique la psychologue de la santé Kari Leibowitz.

Un employé coche des cases dans une usine de fabrication Pfizer à Puurs, Belgique, le 3 décembre

Un employé coche des cases dans une usine de fabrication Pfizer à Puurs, Belgique, le 3 décembre

Virginia Mayo / AP / Shutterstock

3 décembre

Les hôpitaux britanniques devraient recevoir le premier lot de vaccins avant les maisons de soins

Le premier lot de doses de vaccin créées par Pfizer et BioNTech ont été envoyé au Royaume-Uni de Belgique aujourd’hui. La distribution du vaccin sera «un immense défi logistique», a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson lors d’un briefing hier. L’ordre dans lequel les personnes seront vaccinées est recommandé par le Comité mixte des vaccinations et des immunisations (JCVI), mais finalement décidé par le gouvernement britannique. Hier, le JCVI a recommandé que la priorité soit donnée en priorité aux résidents des foyers de soins et à leurs aidants. Cependant, en raison des exigences de stockage strictes du vaccin Pfizer / BioNTech nouvellement autorisé, le gouvernement a déclaré qu’il serait livré en premier aux hôpitaux, le personnel des maisons de soins, le personnel du NHS et les patients étant susceptibles de recevoir les premières doses. «Dès qu’il sera juridiquement et techniquement possible d’introduire le vaccin dans les maisons de retraite, nous le ferons», a déclaré le directeur médical adjoint de l’Angleterre, Jonathan Van-Tam, lors du même briefing que Johnson. «Mais c’est un produit complexe avec une culture très fragile. Ce n’est pas un yaourt qui peut être sorti du réfrigérateur et remis plusieurs fois. »

Le vice-président du JCVI Anthony Harnden a déclaré à BBC Radio 4 que les résidents des foyers de soins et leurs aidants restent une priorité. «La liste claire que nous avons établie est une liste de priorités en termes de vulnérabilité», a-t-il déclaré. «Je pense que les difficultés pratiques à très court terme liées à cette sortie du point de vue du stockage ne doivent pas nous faire perdre de vue que ces résidents et leur personnel sont notre priorité absolue. et il est peut-être possible de faire vacciner le personnel du foyer de soins dans un hôpital local.

Autres actualités sur les coronavirus

Les régulateurs américains devraient se réunir pour discuter de l’autorisation d’utilisation d’urgence d’un vaccin développé par la société pharmaceutique américaine Moderna le 10 décembre. Ils se réuniront à nouveau le 17 décembre pour discuter du vaccin Pfizer / BioNTech, qui a obtenu hier une autorisation temporaire pour une utilisation d’urgence au Royaume-Uni. Le conseiller en santé américain Anthony Fauci a déclaré à Fox News qu’il pensait Les régulateurs britanniques ont été trop prompts à autoriser le vaccin Pfizer / BioNTech. «Nous avons l’étalon-or d’une approche réglementaire avec le [US Food and Drug Administration (FDA)], » il a dit. « Le Royaume-Uni ne l’a pas fait avec autant de soin et il a eu quelques jours d’avance », a déclaré Fauci. Il a qualifié le processus d’approbation de la FDA de «la bonne manière», ajoutant que «nous examinons vraiment les données très attentivement pour garantir au public américain qu’il s’agit d’un vaccin sûr et efficace.»

Les États-Unis ont signalé enregistrer des augmentations quotidiennes des cas de coronavirus et des hospitalisations hier. Les nouveaux cas ont augmenté de 195695 et 100226 personnes ont été hospitalisées pour covid-19 les chiffres les plus élevés depuis le début de la pandémie. Les États-Unis ont également enregistré 3157 nouveaux décès dus à la maladie hier, son plus grand nombre de décès quotidiens de covid-19 depuis son précédent sommet de 2607 le 15 avril.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) étudie la utilisation potentielle de certificats de vaccination numériques pour les voyageurs, Reuters signalé. L’OMS ne recommande pas l’utilisation de «passeports d’immunité» pour les personnes qui se sont rétablies du covid-19 ou ont été infectées par le coronavirus dans le passé. On ne sait toujours pas combien de temps une immunité contre la covid-19 induite par un vaccin pourrait durer.

Des chercheurs d’IBM ont découvert une campagne mondiale de phishing ciblant les organisations travaillant sur le vaccin contre le coronavirus chaînes d’approvisionnement, qui, selon eux, peuvent être soutenues par l’État.

Morts du coronavirus

Image par défaut du nouveau scientifique

Le bilan mondial des décès de covid-19 a dépassé 1,49 million. Le nombre de cas confirmés est supérieur à 64,7 millions, selon Université Johns Hopkins, bien que le nombre réel de cas soit beaucoup plus élevé.

Flacons de vaccin contre le coronavirus Pfizer / BioNTech dans un laboratoire

Flacons de vaccin contre le coronavirus Pfizer / BioNTech dans un laboratoire

Document PFIZER / EPA-EFE / Shutterstock

2 décembre

Le gouvernement britannique est le premier au monde à accorder une autorisation temporaire au vaccin Pfizer / BioNTech

Le gouvernement britannique est devenu le premier au monde à donner la Autorisation provisoire du vaccin Pfizer / BioNTech Covid-19 pour une utilisation d’urgence. Le Royaume-Uni a pré-commandé 40 millions de doses – assez pour 20 millions de personnes au maximum, car il s’agit d’un vaccin à deux doses – et commencera peut-être à vacciner les gens dès la semaine prochaine. Pour distribuer le vaccin, Pfizer a conçu des cartons spéciaux pouvant être emballés avec de la glace sèche, permettant de conserver les doses de vaccin à -70 ° C pendant le transport. Ils peuvent ensuite être conservés dans un réfrigérateur normal jusqu’à cinq jours.

Cet après-midi, le Comité mixte des vaccinations et des immunisations (JCVI) a publié son avis sur qui recevra la priorité pour le vaccin. Il a recommandé que la priorité soit accordée d’abord aux résidents des foyers de soins et à leurs aidants, puis aux travailleurs sociaux et de la santé de première ligne et aux personnes âgées de 80 ans et plus. Les personnes de 75 ans et plus viendront ensuite, suivies des personnes âgées de 70 ans et plus et des personnes cliniquement extrêmement vulnérables. Le vaccin ne sera pas administré aux femmes enceintes ni à la plupart des enfants de moins de 16 ans, car il n’existe pas de données de sécurité pour ces groupes.

D’autres détails sont minces sur le terrain. L’annonce a été faite par le ministère de la Santé et des Affaires sociales dans un court communiqué de presse, qui a confirmé que «le gouvernement a accepté aujourd’hui la recommandation de l’Agence indépendante de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) d’approuver l’utilisation du vaccin covid-19 de Pfizer-BioNTech. Cela fait suite à des mois d’essais cliniques rigoureux et à une analyse approfondie des données par des experts de la MHRA qui ont conclu que le vaccin répondait à ses normes strictes de sécurité, de qualité et d’efficacité.

La MHRA a reçu les données de Pfizer et BioNTech – susceptibles de représenter des milliers de pages – le 23 novembre. Dans un déclaration La responsable de l’agence, June Raine, a déclaré: «Nous avons pu faire progresser le développement le plus rapidement possible. Cela a été fait à l’aide d’un processus appelé examen continu. Cela ne veut pas dire que des coins ont été coupés – aucun du tout. « 

Les informations ont également été examinées par un autre organe consultatif indépendant, la Commission britannique des médicaments à usage humain. Munir Pirmohamed, président du groupe de travail d’experts de l’organe, a déclaré que son groupe avait appelé à l’utilisation d’un «large éventail d’experts» dans leurs recherches et avait travaillé avec des «données brutes sans précédent». Il a déclaré que le groupe avait conseillé les collègues du NHS sur les problèmes de stabilité liés à la distribution du vaccin à des températures ultra-basses, le Télégraphe signalé aujourd’hui.

Les applications d’utilisation d’urgence ne prennent généralement en compte que la sécurité, mais l’efficacité du vaccin aurait également été évaluée. «À ce stade, il est très, très important que les gens n’espèrent pas trop tôt sur la vitesse à laquelle nous pourrons déployer ce vaccin», a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Autres actualités sur les coronavirus

Un système révisé à trois niveaux de restrictions sur les coronavirus est entré en vigueur en Angleterre aujourd’hui, marquant la fin du deuxième verrouillage national du pays. Sous le nouvelles règles, la majeure partie de l’Angleterre est sous les niveaux deux et trois, ce qui signifie que les gens n’ont toujours pas le droit de rencontrer ceux d’autres ménages à l’intérieur.

Le dirigeant russe Vladimir Poutine a ordonné aux autorités de commencer les vaccinations volontaires de masse avec le vaccin contre le coronavirus Spoutnik V la semaine prochaine. Il a déclaré que la Russie disposera de 2 millions de doses du vaccin à deux doses dans les prochains jours.

Les cas de coronavirus en Pologne ont dépassé le million aujourd’hui, selon son ministère de la Santé. La Pologne a un pénurie de médecins et de fournitures médicales, ce qui rend difficile la lutte contre la deuxième vague de coronavirus du pays.

Morts du coronavirus

Image par défaut du nouveau scientifique

Le bilan mondial des décès de covid-19 a dépassé 1,48 million. Le nombre de cas confirmés est supérieur à 64,0 millions, selon Université Johns Hopkins, bien que le nombre réel de cas soit beaucoup plus élevé.

Dernières nouvelles sur le coronavirus du nouveau scientifique

Comment la Chine bat-elle le Covid-19?: La Chine, pays à l’épicentre de la pandémie de coronavirus, enregistre désormais peu de cas et de décès. Comment cela a-t-il été fait et les chiffres officiels sont-ils fiables?

Les verrouillages européens ont-ils fonctionné?: De nombreux pays européens sortent d’un deuxième verrouillage, mais chacun avait des stratégies différentes – ont-ils fonctionné et auraient-ils pu être évités?

La seringue médicale est vue avec les logos Pfizer et BioNTech affichés sur un écran en arrière-plan sur cette photo d'illustration prise en Pologne

L’Autorité britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a autorisé le vaccin contre le coronavirus Pfizer / BioNTech pour une utilisation d’urgence

Jakub Porzycki / NurPhoto / Images PA

1 décembre

Évaluation des vaccins Pfizer / BioNTech et Moderna retardée par le régulateur européen

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a a retardé son évaluation des vaccins contre le coronavirus développé par la société pharmaceutique américaine Pfizer en partenariat avec la société de biotechnologie allemande BioNTech et par la société pharmaceutique américaine Moderna pour l’approbation réglementaire d’urgence. Cela pourrait retarder la distribution de vaccins en Europe. L’EMA a déclaré qu’elle prendrait une décision sur le vaccin Pfizer / BioNTech le 29 décembre et qu’elle pourrait prendre une décision distincte sur un vaccin similaire à base d’ARNm développé par la société américaine Moderna le 12 janvier. Les deux vaccins ont été soumis pour approbation réglementaire d’urgence cette semaine et devaient initialement être évalués par l’EMA le 22 décembre, selon des documents consultés par le Financial Times. Dans un communiqué, Pfizer et BioNTech ont déclaré que si leur vaccin est approuvé par l’EMA le 29 décembre, il pourrait encore être déployé en Europe avant la fin de cette année. L’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé pourrait prendre une décision sur le vaccin Pfizer / BioNTech cette semaine.

Un panel des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis prêt à émettre des conseils sur qui devrait être priorisé dans le déploiement d’un vaccin potentiel contre le coronavirus aux États-Unis. Les responsables de la santé publique ont déclaré que les travailleurs de la santé devraient être les premiers à recevoir le vaccin, suivis des personnes âgées et d’autres groupes vulnérables et des travailleurs essentiels. Cependant, il appartiendra à chaque État de décider de la manière de distribuer un vaccin. Le secrétaire américain à la Santé, Alex Azar, a suggéré que les premières personnes pourraient commencer à se faire vacciner avant Noël. Les vaccins candidats Pfizer / BioNTech et Moderna sont tous deux examinés pour une autorisation d’utilisation d’urgence par la Food and Drug Administration des États-Unis.

Autres actualités sur les coronavirus

Le Royaume-Uni a aucun projet d’introduction de soi-disant «passeports vaccinaux» to allow people who have been vaccinated against the coronavirus to access places such as pubs and restaurants once a vaccine becomes widely available, UK cabinet office minister Michael Gove said today. “Let’s not get ahead of ourselves. That’s not the plan,” Gove told the BBC’s Breakfast show. Gove was responding to comments made by Nadhim Zahawi, a minister who has been tasked with overseeing the rollout of a coronavirus vaccine in England. He told the BBC yesterday that the government was “looking at the technology” to provide some form of “immunity” passport to allow people to access restaurants, bars and cinemas, in addition to developing a way for people to inform their GP that they have been vaccinated. “Of course individual businesses have the capacity to make decisions about who they’ll admit and why but the most important thing that we should be doing is concentrating on making sure that the vaccine is rolled out,” Gove said today. While a number of coronavirus vaccine candidates have been found to be very effective at preventing illness, it still isn’t known whether any vaccine can stop people from spreading the virus to others and thus whether vaccine passports would provide any benefit.

MPs are voting today on a stricter three-tiered system of coronavirus restrictions set to come into force after England’s nationwide lockdown ends tomorrow. The new measures are expected to pass.

Coronavirus deaths

Image par défaut du nouveau scientifique

The worldwide covid-19 death toll has passed 1.47 million. The number of confirmed cases is more than 63.4 million, according to Johns Hopkins University, though the true number of cases will be much higher.

Essential information about coronavirus

Everything you need to know about the pandemic

Where did coronavirus come from? And other covid-19 questions answered

What is covid-19?

You could be spreading the coronavirus without realising you’ve got it

Which covid-19 treatments work and how close are we to getting more?

What will it take to get a covid-19 vaccine to the world?

What to read, watch and listen to about coronavirus

Race Against the Virus: Hunt for a Vaccine is a Channel 4 documentary which tells the story of the coronavirus pandemic through the eyes of the scientists on the frontline.

Le New York Times is assessing the progress of different vaccine candidates and potential drug treatments for covid-19, and ranking them for effectiveness and safety.

Humans of COVID-19 is a project highlighting the experiences of key workers on the frontline in the fight against coronavirus in the UK, through social media.

Belly Mujinga: Searching for the Truth is a BBC Panorama investigation of the death of transport worker Belly Mujinga from covid-19, following reports she had been coughed and spat on by a customer at London’s Victoria Station.

Coronavirus, Explained on Netflix is a short documentary series examining the on-going coronavirus pandemic, the efforts to fight it and ways to manage its mental health toll.

New Scientist Weekly features updates and analysis on the latest developments in the covid-19 pandemic. Our podcast sees expert journalists from the magazine discuss the biggest science stories to hit the headlines each week – from technology and space, to health and the environment.

COVID-19: The Pandemic that Never Should Have Happened, and How to Stop the Next One by Debora Mackenzie is about how the pandemic happened and why it will happen again if we don’t do things differently in future.

The Rules of Contagion is about the new science of contagion and the surprising ways it shapes our lives and behaviour. The author, Adam Kucharski, is an epidemiologist at the London School of Hygiene and Tropical Medicine, UK, and in the book he examines how diseases spread and why they stop.

A student looks in the mirror as they take a swab for a lateral flow covid-19 test at a new asymptomatic testing site at the University of Hull in England

A student takes a swab for a lateral flow covid-19 test at a new asymptomatic testing site at the University of Hull in England

OLI SCARFF/AFP via Getty Images

30 November

Coronavirus cases in England have fallen during nationwide lockdown

Coronavirus infections in England dropped by about 30 per cent after three weeks of the country’s second nationwide lockdown, according to preliminary results from a random swab testing survey by researchers at Imperial College London. The study found that the prevalence of infection fell from about 1320 infections per 100,000 people between 16 October and 2 November, to approximately 960 per 100,000 people between 13 and 24 November. It estimated England’s R number to be 0.88, adding to UK government data last week, which estimated the UK’s R number at between 0.9 and 1.0. An R number below 1.0 indicates the epidemic is shrinking. The fall in the number of infections is not uniform. “There is a mixed picture across the country,” said Simon Clarke at the University of Reading in a déclaration. “Infections are falling more quickly in the North, but not so quickly in the Midlands, South or London. This probably reflects the fact that large parts of the North were under more severe restrictions before going into lockdown and should be a warning to MPs and councils lobbying for their local areas to be placed in lower tiers,” said Clarke.

England went into a second lockdown on 5 November and is due to move into a three-tiered system of coronavirus restrictions from 2 December. Under the updated three-tiered system of restrictions, most of England will be placed under tier two and tier three, meaning people will remain banned from meeting those from other households indoors.

Other coronavirus news

A coronavirus vaccine candidate developed by US pharmaceutical company Moderna was found to have an efficacy of 94 per cent in complete results from the company’s phase III trial. The result is based on a total of 196 symptomatic coronavirus cases among the 30,000 trial participants. Half of the participants received a placebo rather than the vaccine, and just 11 of the symptomatic coronavirus cases occurred in the vaccinated group. One of the trial participants in the placebo group died of covid-19. The vaccine is based on a novel, mRNA technology, as is the vaccine being developed by US pharmaceutical company Pfizer in partnership with German biotechnology company BioNTech. Pfizer and BioNTech released promising complete results from their phase III coronavirus vaccine trial on 18 November, showing 95 per cent efficacy, and requested emergency use authorisation from the US Food and Drug Administration shortly afterwards. Moderna is also filing for emergency regulatory approval, in the US and Europe.

UNE preliminary study found that population-wide coronavirus testing in Slovakia, combined with other control measures, was highly successful in rapidly reducing the prevalence of infections in the country. Slovakia became the first country to use rapid antigen tests to perform mass testing in October. The UK also plans to use mass testing to try to control infections until a vaccine becomes available.

Coronavirus deaths

Image par défaut du nouveau scientifique

The worldwide covid-19 death toll has passed 1.46 million. The number of confirmed cases is more than 62.9 million, according to Johns Hopkins University, though the true number of cases will be much higher.

Students at the University of St Andrews in Scotland wearing personal protective equipment participate in the testing of a lateral flow antigen test facility

Students at the University of St Andrews in Scotland participate in the testing of a lateral flow antigen test facility

Jeff J Mitchell/Getty Images

27 November

The UK’s R number is between 0.9 and 1.0 according to the most recent estimate

le latest estimate of the UK’s R number – the average number of people each person with coronavirus infects – has fallen to between 0.9 and 1.0 for the first time since mid-August. “It is increasingly clear that the stricter measures implemented in recent weeks are having an impact,” said Liam Smeeth at the London School of Hygiene and Tropical Medicine in a déclaration. “A period of tiered measures in December is warranted now to help allow some social mixing at Christmas that is so important to many. I suspect a further circuit breaker in January or possibly February may well be needed because Christmas will place such upward pressure on transmission rates,” said Smeeth.

His comments are echoed in documents from the government’s Scientific Advisory Group for Emergencies (SAGE) dated 5 November but released today. “Many celebrations involve families and households travelling across the country or internationally. If there is regional variation in prevalence, then this has the potential to seed infection from areas of high prevalence to low,” SAGE warned.

The SAGE report added that increased transmission from a short period of relaxations, such as those expected under the UK Christmas plan, could potentially be compensated for by “implementing sufficiently restrictive measures of sufficient duration before and/or after the event”. It said preliminary modelling suggests that for each day that measures are relaxed, five days of stringent measures would be required to keep the epidemic in check. However, it added: “Given the potential for increased inter-generational mixing and the exposure of more vulnerable people, compensating before the increased period is greatly preferable. A period of high transmission during December will bring forward any rise in infection during January.”

Other coronavirus news

Coronavirus cases and hospitalisations in the US continued to surge over the Thanksgiving holiday. There were 110,611 new cases recorded in the US on Thursday and 1232 new deaths. On the same day 90,481 people were hospitalised with covid-19, according to the COVID Tracking Project.

In Denmark, there are concerns that farmed mink infected with the coronavirus may have escaped and could spread the virus to wild animals. Sten Mortensen, veterinary research manager at the Danish Veterinary and Food Administration, told the Guardian that a few thousand mink escape from farms every year and that there is a risk 5 per cent of those that escaped this year were infected with covid-19.

Coronavirus deaths

Image par défaut du nouveau scientifique

The worldwide covid-19 death toll has passed 1.43 million. The number of confirmed cases is more than 61.2 million, according to Johns Hopkins University, though the true number of cases will be much higher.

Latest on coronavirus from New Scientist

Oxford-AstraZeneca vaccine: Doubts have been raised over the positive results released earlier this week by AstraZeneca and the University of Oxford from trials of their coronavirus vaccine. Voici ce que vous devez savoir.

People wearing face coverings walk along a shopping street in Hull city centre in England

Shoppers in Hull city centre in England

Ioannis Alexopoulos/LNP/Shutterstock

26 November

Most of England to be put under the two strictest levels of restrictions next week

UK health minister Matt Hancock revealed which parts of England will be under which tier of restrictions after the nationwide lockdown ends on 2 December. The toughest measures will be applied to the parts of the nation where cases and pressure on the NHS are highest, Hancock told parliament today. Specifically, the government will use five criteria to decide the tier for each area, which will be reviewed every 14 days. These include case rates across all age groups, case rates in people over 60, the rate at which cases are rising or falling, the test positivity rate and the estimated pressure on the NHS in a particular area. “The current epidemiological evidence and clinical advice shows that we must make the tiers tougher than they were before to protect the NHS through the winter months and avert another national lockdown,” Hancock added.

Under the new rules, about 55 million people will remain banned from meeting those from other households indoors –  under tier two and tier three rules. Approximately 23 million people will be under the highest level of restrictions – tier three – including the cities of Birmingham, Leeds, Sheffield and Manchester. This means they will only be allowed to meet people from other households in certain outdoor public spaces, such as parks, with a maximum group size of six. Only the Isle of Wight, Cornwall and the Isles of Scilly are under tier one rules, meaning that people will be allowed to mix with people from other households indoors in groups of no more than six. Gyms and hairdressers will be allowed to open across England.

Other coronavirus news

The Africa Centres for Disease Control and Prevention, an African Union agency, said that mass vaccination against the coronavirus is unlikely to start in countries in Africa until halfway through next year. “We are very concerned as a continent that we will not have access to vaccines in a timely fashion,” said the agency’s director John Nkengasong at a news conference. “It will not be, in my view, up to [the] middle of next year before we truly start to get vaccination into Africa,” he said. The US, Germany and the UK have plans to start rolling out vaccines as early as next month. Nkengasong said there will also be key logistical problems to overcome in many African countries, particularly those with hot climates and challenges with supplying electricity, since most vaccines need to be kept cool.

The covid-19 pandemic could set back gains in gender equality, according to a report by UN Women. With more people around the world staying at home due to lockdowns and other restrictions, the need for household chores has increased, says the report. But analysis of data from 38 countries suggests that, while all people have increased their unpaid workloads, “women are still doing the lion’s share”. The report also found that women are taking on a greater intensity of care-related tasks compared to men. “Everything we worked for, that has taken 25 years, could be lost in a year,” UN Women deputy executive director Anita Bhatia told the BBC.

Germany will extend its partial lockdown until at least 20 December and will limit private gatherings to a maximum of five people from up to two different households. German chancellor Angela Merkel said the goal is to push the number of new coronavirus cases in each region of the country below 50 per 100,000 people per week. As of today, only two of the country’s 16 federal states have case rates below this level. “We have to continue to pursue this goal,” Merkel told journalists in Berlin today.

Coronavirus deaths

Image par défaut du nouveau scientifique

The worldwide covid-19 death toll has passed 1.42 million. The number of confirmed cases is more than 60.6 million, according to Johns Hopkins University, though the true number of cases will be much higher.

Latest on coronavirus from New Scientist

Preventing the next pandemic: The coronavirus pandemic is still raging, but the clock is ticking towards the next big virus threat – can we track it down before it makes the leap from animals to humans?

Two people wearing face coverings walk along a shopping arcade in London, UK

People wearing face coverings walk along a shopping arcade in London, UK

Guy Bell/Shutterstock

25 November

Government science advisers warn UK Christmas plan likely to lead to rise in cases

Scientists advising the UK government warned that its plan to relax restrictions during Christmas is likely to result in a rise in coronavirus cases, hospitalisations and deaths. “It is likely to lead to a third wave of infection, with hospitals being overrun, and more unnecessary deaths,” Andrew Hayward at University College London, a member of the government’s Scientific Advisory Group for Emergencies (SAGE), told the BBC’s Newsnight programme. Graham Medley at the London School of Hygiene and Tropical Medicine, also a member of SAGE, told the Guardian that the relaxation of rules could lead to further lockdown measures being needed in the new year. “I think it is inevitable that if a lot of people do take that risk, even if it is a small risk, then we end up with a lot of people in hospital and potentially having to take measures in January to lock down again,” said Medley.

Under the government’s new guidance, people across the UK will be allowed to gather in three-household groups of unlimited size for a five-day period around Christmas. “All the governments agreed that we should balance the need to protect public health with also allowing people to be with their loved ones,” m’a dit cabinet office minister, Michael Gove.

Other coronavirus news

Senior US health adviser Anthony Fauci urged people in the country to avoid gathering for Thanksgiving, in line with US Centers for Disease Control and Prevention advice. “Keep the gatherings, the indoor gatherings, as small as you possibly can. We all know how difficult that is, because this is such a beautiful, traditional holiday. But by making that sacrifice, you are going to prevent people from getting infected,” he told ABC’s Good Morning America programme today. “A sacrifice now could save lives and illness and make the future much brighter as we get through this,” said Fauci. “We’re going to get through this. Vaccines are on the horizon,” he added.

UNE study that analysed coronavirus genome sequences from 46,723 people with coronavirus around the world found that none of the mutations identified are causing the virus to spread more quickly. The researchers discovered 12,706 positions in the genome with mutations. “Fortunately, we found that none of these mutations are making covid-19 spread more rapidly, but we need to remain vigilant and continue monitoring new mutations, particularly as vaccines get rolled out,” Lucy van Dorp at University College London, one of the lead researchers on the study, said in a déclaration. The study is published in the journal Nature Communications.

Coronavirus deaths

Image par défaut du nouveau scientifique

The worldwide covid-19 death toll has passed 1.41 million. The number of confirmed cases is more than 59.9 million, according to Johns Hopkins University, though the true number of cases will be much higher.

A nurse holds a vaccine vial and syringe in front of her face as she prepares Russia’s Sputnik V coronavirus vaccine for inoculation in a trial in Moscow

A nurse prepares Russia’s Sputnik V coronavirus vaccine for inoculation in a trial in Moscow

REUTERS/Tatyana Makeyeva

24 November

Sputnik V coronavirus vaccine candidate is 95 per cent effective, says Russia

The Russian government says preliminary results from trials of its coronavirus vaccine candidate Sputnik V have shown it to be more than 95 per cent effective after two doses. This is an increase from the 92 per cent effectiveness reported for the Sputnik V vaccine earlier this month. The latest results are based on a trial in about 19,000 volunteers. Sputnik V is based on similar viral vector technology to that used in the Oxford-AstraZeneca coronavirus vaccine candidate, which early results indicate may be up to 90 per cent effective. But a full comparison between the two vaccines will only be possible when all the data is released, said Ian Jones at the University of Reading, UK, in a déclaration.

Each dose of the vaccine would cost less than $10, according to the Russian Direct Investment Fund (RDIF). “It’s more than twice as cheap as other vaccines that have the same efficacy levels,” the head of RDIF, Kirill Dmitriev, told a briefing.

Other coronavirus news

UK health minister Matt Hancock said it is possible some social distancing measures could remain in place as vaccines are rolled out, until it is determined how effective they are at preventing coronavirus transmission in addition to preventing symptomatic covid-19. Hancock was speaking during a joint session of the UK health and science committees today. He also said the NHS should routinely test people for illnesses such as flu after the coronavirus pandemic, and that he thinks the UK’s culture of “soldiering on” and going to work while ill should end.

The UK government announced it will introduce a new “test and release” system in England on 15 December, which will allow passengers arriving from certain high-risk countries to end their quarantine early if they test negative for the coronavirus after five days of quarantine. Passengers will be required to book their tests with a provider from a government approved list and to pay for their own tests. The new system “will give passengers the confidence to book international trips in the knowledge that they can return home and isolate for a shorter period if they have received a negative test”, the government said in a statement.

A Microsoft Excel error that resulted in 15,841 cases not being immediately referred to the contact tracing system in England between 25 September and 2 October may have been linked to 125,000 subsequent cases and 1500 deaths, according to modelling by researchers at the University of Warwick, UK.

There were 2466 deaths involving covid-19 in England and Wales in the week up to 13 November, accounting for 20.1 per cent of all deaths that week in England and Wales, according to the most recent figures from the Office for National Statistics. This is an increase from the previous week, during which 1937 people died from covid-19.

Coronavirus deaths

Image par défaut du nouveau scientifique

The worldwide covid-19 death toll has passed 1.40 million. The number of confirmed cases is more than 59.4 million, according to Johns Hopkins University, though the true number of cases will be much higher.

A gloved hand holds a vaccine vial

Vaccine vial

John Cairns/Jenner Institute

23 November

Oxford vaccine researcher says UK is on track to vaccinate high-risk groups  in December

People in high-risk groups in the UK may be able to get a coronavirus vaccine by December, with doses for the wider public being made available by next spring, said Adrian Hill at the University of Oxford today. Hill is the head of the institute behind the Oxford-AstraZeneca coronavirus vaccine candidate, which may be up to 90 per cent effective according to preliminary results published today. “I think we are on track for the timeline […] to start getting this vaccine rolled out from December,” said Hill. “Hopefully there will be a vaccine available for all adults, but that’s likely to be springtime rather than in January.” In addition to the UK, governments in the US and Germany are also preparing to start vaccinating some people in December.

The UK has pre-ordered 100 million doses of the Oxford-AstraZeneca vaccine candidate, as well as 40 million doses of the Pfizer-BioNTech vaccine candidate and 5 million doses of Moderna’s candidate. “The bulk of the vaccine rollout programme will be in January, February, March. And we hope sometime after Easter things will be able to start to get back to normal,” UK health minister Matt Hancock m’a dit aujourd’hui. It isn’t yet clear how long any immunity generated by coronavirus vaccines might last.

COVAX – a global coronavirus vaccine allocation coalition with the World Health Organization – has been working to discourage governments from hoarding vaccines and ensure the most vulnerable groups in each country are vaccinated first. The Oxford-AstraZeneca vaccine is already part of COVAX, which aims to distribute about 2 billion doses to 92 low- and middle-income countries at a maximum price of $3 per dose. Dans un déclaration today, AstraZeneca said it will seek an emergency use listing from the WHO to accelerate access to its vaccine candidate in low-income countries.

Other coronavirus news

UK prime minister Boris Johnson announced more details about England’s planned return to a three-tier system of coronavirus restrictions, after the nationwide lockdown ends on 2 December. Parliament will vote on the plan later this week. Under the new system, more areas will be placed in the higher tiers compared to before the current nationwide lockdown. On Thursday, the government will confirm which regions will fall under which tiers. This will be based on analysis of cases among all age groups, particularly those above 60, as well as the rate at which cases are rising and falling and the current and projected pressure on the NHS in the region, Johnson told parliament today, which is in line with advice from the government’s Scientific Advisory Group for Emergencies. Johnson also revealed plans for a programme of mass testing, similar to that which took place as part of a pilot in Liverpool, to be rolled out in all tier-three areas in England after the lockdown ends. Johnson said rapid coronavirus tests are already being deployed in the NHS and in care homes, with the goal of allowing every care home resident to have two visitors who can be tested twice a week by the end of the year.

Covid-19 hospitalisations continue to surge in the US, with a new record of 83,870 people hospitalised with the disease in the country on Sunday. There have been reports of crowding in US airports ahead of Thanksgiving this week, despite the US Centers for Disease Control and Prevention recently warning against travel for the national holiday. Senior US health adviser Anthony Fauci warned yesterday that spikes in cases would not become evident until weeks after Thanksgiving. Il a dit CBS this could create a “very difficult” situation as winter approaches.

Coronavirus deaths

Image par défaut du nouveau scientifique

The worldwide covid-19 death toll has passed 1.39 million. The number of confirmed cases is more than 58.8 million, according to Johns Hopkins University, though the true number of cases will be much higher.

Latest on coronavirus from New Scientist

Odds of dying: During the first wave of the coronavirus pandemic, the infection fatality rate – how many infected people die – may have been 1 per cent for high-income countries with older populations.

Hurdles to ending the pandemic: Promising early results from vaccine trials offer hope of defeating covid-19, but vaccines may be less effective in the real world and people’s safety concerns could hamper take-up.

Graffiti showing a person wearing personal protective equipment and holding a syringe in their gloved hand on the wall, with a person walking in front of it.

Hope of a future coronavirus vaccine, in Paris, France

JEANNE ACCORSINI/SIPA/Shutterstock

20 November

NHS England’s draft plan aims for widespread vaccination of adults by start of April

A draft of NHS England’s plan for the roll-out of a coronavirus vaccine aims for widespread vaccination of all willing adults in England by early April, if sufficient doses and other crucial supplies are available. Under NHS England’s draft covid-19 vaccine deployment programme, which was outlined in a leaked document dated 13 November seen by HSJ, most doses of the potential vaccine would be administered between early January and mid-March, at a rate of between 4 and 5 million each week. The vaccinations would take place at thousands of “community mass vaccination sites” arranged by local GPs, with additional “large scale mass vaccination centres” in stadiums and conference centres. Priority will be given to healthcare workers and care home residents who would start to be vaccinated in early December, followed by people aged 80 and above, those in their seventies and those in their late sixties. Adults under 50 could start getting vaccines late January, with the majority vaccinated in March. The draft plan relies on more than 7 million doses of a vaccine being available in December. The document does not mention which vaccine will be used, and it is not known how many doses of the Pfizer and Moderna vaccines will be available by then. The document also includes very little detail about how the NHS will surmount the significant logistical problems with delivering vaccines that require strict temperature-controlled supply chains.

US pharmaceutical company Pfizer and German company BioNTech said they applied to the US Food and Drug Administration (FDA) today for emergency use authorisation for their coronavirus vaccine candidate in the US. This week, the Pfizer-BioNTech vaccine was found to be 95 per cent effective in phase III clinical trials. The UK government has pre-ordered 40 million doses of the Pfizer vaccines, and recently secured an initial agreement with US pharmaceutical company Moderna for 5 million doses of their vaccine candidate, which preliminary results indicate is almost 95 per cent effective.

Other coronavirus news

Coronavirus infections in England may be levelling off, according to the latest results of a random swab testing survey by the Office for National Statistics. Estimated daily new infections in England decreased slightly to 38,900 new cases per day during the week ending 14 November, compared to 47,700 during the previous week. “These numbers would be the first where we might hope to see the national lockdown beginning to impact,” said James Naismith at the University of Oxford in a déclaration. “We know that social restrictions are the most effective way to bring down the number of new infections.”

The World Health Organization has advised that Ebola treatment remdesivir should not be used in people hospitalised with covid-19. The FDA approved remdesivir for use in people over 12 who are hospitalised with covid-19 last month. “The trials reported to date have shown no impact of remdesivir on survival,” said Martin Landray at the University of Oxford in a déclaration. “This is a drug that has to be given by intravenous infusion for 5 to 10 days and costs around £2000 per course. So remdesivir is not cheap, it is not convenient, and it has no impact on the mortality among the people at highest risk.”

Personal protective equipment ordered by the UK government may have come from factories using North Korean slave labour, the Guardian signalé.

The US Centers for Disease Control and Prevention advised people in the US not to travel for the upcoming Thanksgiving holiday.

Coronavirus deaths

Image par défaut du nouveau scientifique

The worldwide covid-19 death toll has passed 1.36 million. The number of confirmed cases is more than 57.1 million, according to Johns Hopkins University, though the true number of cases will be much higher.

Pedestrians pass festive lights on Oxford Street in London, UK

Pedestrians pass festive lights on Oxford Street in London, UK

Simon Dawson/Bloomberg via Getty Images

19 November

‘Substantial risks’ with socialising over Christmas, warns UK science adviser

Gens mixing from different households during the Christmas period poses “substantial risks”, particularly for older people who are more vulnerable to severe covid-19, a scientist advising the UK government has warned. Socialising during the holidays is likely to result in increased contact between younger generations “with high incidence of infection”, and older people, said Andrew Hayward at University College London, who is a member of the government’s Scientific Advisory Group for Emergencies. “My personal view is we’re putting far too much emphasis on having a near-normal Christmas,” Hayward told BBC Radio 4. “We know respiratory infections peak in January so throwing fuel on the fire over Christmas can only contribute to this.” England entered a four-week nationwide lockdown on 8 November, which is due to end on 2 December. Next week, the UK government is expected to set out proposals for easing restrictions in December.

The city of Hull currently has the highest infection rate in England at 751 per 100,000 people, compared to 274 per 100,000 across England as a whole. Local MPs have asked the UK government for help, including support from the military to carry out mass testing in the city. Last week, the military was deployed to help the NHS with mass testing in Liverpool. The government said its coronavirus task force would discuss response measures with leaders in Hull.

Other coronavirus news

Preliminary results suggest an arthritis drug may improve outcomes in severe covid-19. The findings, which have not yet been published or peer-reviewed, indicate that critically ill covid-19 patients treated with Roche’s anti-inflammation drug Actemra are more likely to survive after being admitted to hospital for covid-19. The drug, also called tocilizumab, is one of several being evaluated as part of the REMAP-CAP trial, led in the UK by researchers at Imperial College London and the Intensive Care National Audit & Research Centre. Other studies have shown mixed results on the effectiveness of tocilizumab in covid-19 patients, said Athimalaipet Ramanan at the University of Bristol in a déclaration.

The Oxford-AstraZeneca coronavirus vaccine candidate is safe and induces an immune response in people in their 60s and 70s, according to results from a phase II trial published in the Lancet. The results are based on a study in 560 volunteers. The findings are significant, because the risk of severe covid-19 increases with age. Data from on-going phase III trials will reveal whether the vaccine candidate can prevent people from becoming ill with covid-19.

The number of covid-19 patients in US hospitals has doubled in the past month, with new record daily numbers of hospitalisations reported every day this week. Almost 77,000 people were hospitalised with the covid-19 in the US as of Tuesday and more than 250,000 people have died from the disease in the country since the start of its epidemic.

Coronavirus deaths

Image par défaut du nouveau scientifique

The worldwide covid-19 death toll has passed 1.35 million. The number of confirmed cases is more than 56.4 million, according to Johns Hopkins University, though the true number of cases will be much higher.

Latest on coronavirus from New Scientist

Getting a vaccine to the world: Once a coronavirus vaccine is approved, the race is on to overcome the biggest logistics challenge in history to distribute it around the globe.

En savoir plus sur ces sujets: