Un groupe de la liberté de la presse a dénoncé la blessure « inacceptable » d’un photojournaliste syrien primé lors d’une manifestation à Paris contre la brutalité policière, tandis que le ministère français de l’Intérieur a déclaré que 62 policiers avaient été blessés et 81 personnes arrêtées lors des manifestations nationales.