Un fonctionnaire du ministère de l’Éducation a affirmé mercredi que les centres d’apprentissage communautaires du Bureau du vice-président (OVP), ainsi que des programmes similaires, ne devraient pas être utilisés comme lieux pour organiser des cours en personne, même si ceux-ci étaient organisés en personne. échelle limitée.

(PHOTO DU FICHIER BULLETIN DE MANILLE)

Sous-secrétaire adjoint et chef d’état-major Atty. Nepomuceno Malaluan a déclaré que les centres d’apprentissage, ainsi que les programmes similaires à l’initiative de l’OVP, «ne sont pas autorisés à organiser des cours en face à face limités en ce moment car ce n’est pas encore autorisé» par le gouvernement.

Selon Malaluan, l’utilisation des centres d’apprentissage devrait être conforme aux directives et protocoles en vigueur. «Notre présomption est que cela est conforme aux politiques et protocoles en vigueur», a-t-il expliqué, faisant référence à la manière dont les centres d’apprentissage de l’OVP sont utilisés.

Malaluan a déclaré que les centres d’apprentissage, sur la base de la compréhension de DepEd, sont un programme lancé par Robredo pour «remédier aux limitations de la connectivité et des gadgets, ainsi que d’autres initiatives sur l’éducation».

Actuellement, Malaluan a déclaré qu’aucun face-à-face ne devrait être autorisé comme indiqué par le président Duterte. Il a noté que DepEd ne réagissait pas à l’intention de mettre en place les centres d’apprentissage, mais à la façon dont ceux-ci seraient utilisés comme des espaces où des cours en face à face limités sont organisés et qu’ils sont «couverts par un partenariat».

«Nous clarifions qu’il n’y a pas eu de changement de politique pour permettre des cours en face à face pour les élèves de la maternelle à la 12e année», a expliqué Malaluan. «C’est l’utilisation de centres d’apprentissage pour la congrégation d’apprenants pour un enseignement en face à face qui n’est pas conforme à la politique», a-t-il ajouté.

Malaluan a souligné que DepEd n’a «aucun partenariat» pour des cours en face-à-face limités avec l’OVP ou tout autre groupe. «La politique permanente n’est pas actuellement un face à face», a-t-il déclaré. «Nous sommes toujours en train de finaliser notre recommandation mise à jour concernant les cours en présentiel à soumettre au président.»

Malaluan a déclaré que DepEd n’arrêtera pas le fonctionnement des centres d’apprentissage. «Ce que nous avons clarifié, c’est que ceux-ci ne peuvent pas être utilisés pour qu’une congrégation d’apprenants organise des cours en face à face», a-t-il ajouté.

Malaluan a déclaré que les centres peuvent servir à l’heure actuelle à de nombreuses fins qui peuvent être cohérentes avec la politique en vigueur, comme l’utilisation par les enseignants pour offrir un apprentissage à distance. «Nous demandions plus d’informations pour l’évaluation si nous pouvons adopter ce qui était déjà un programme en cours initié par l’OVP.»

Malaluan a déclaré que DepEd examinera les rapports selon lesquels les centres d’apprentissage de l’OVP sont utilisés pour des cours en face à face limités. «S’il y a une participation de la fin de nos fonctionnaires locaux pour une telle utilisation, nous pourrions nous retirer.»

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER QUOTIDIENNE

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE