Le président Duterte a déclaré qu’il parlerait au secrétaire des Transports, Arthur Tugade, de la possibilité de donner gratuitement des cartes à valeur stockée ou des cartes sonores aux navetteurs afin d’alléger le fardeau supporté par le public de la circonscription causé par la pandémie COVID-19.

Président Rodrigo Roa Duterte (ARMAN BAYLON / PRESIDENTIAL PHOTO)

Duterte a fait cette déclaration après que le ministère des Transports (DOTr) a suspendu l’utilisation obligatoire des cartes sonores dans EDSA Busway à partir du 5 octobre après que le fournisseur de services de cartes sonores AF Payments, Inc. (AFPI) a refusé de supprimer le coût P80 des cartes sur haut de la charge tarifaire.

Dans son discours public de fin de soirée lundi, Duterte a déclaré que le gouvernement pouvait se permettre de distribuer gratuitement des Beep Cards, d’autant plus que des milliards de pesos avaient de toute façon été perdus à cause de la corruption.

«Nous ne sommes pas préparés pour cette carte. Kaya ‘yang card na‘ yan, card lang naman ‘yan, ibigay na yan libre (c’est pourquoi cette carte – après tout, ce n’est qu’une carte – devrait être offerte gratuitement)», a-t-il déclaré.

«Donnez la carte gratuitement, Hindi yung pamasahe (pas le tarif)», a-t-il ajouté.

Selon Duterte, il se sentait mal de voir aux nouvelles des gens qui ne peuvent pas prendre le bus EDSA parce qu’ils n’ont pas les moyens d’acheter une carte sonore. Il a dit qu’il comprenait que les gens n’avaient que l’argent exact pour leurs frais de transport et de nourriture.

La plupart des gens ne sont pas conscients

Le président Duterte, quant à lui, a déclaré que la plupart des gens n’étaient pas au courant de l’utilisation obligatoire des cartes sonores parce que le DOTr utilisait le mauvais support pour communiquer avec le public de la circonscription.

Selon le président, le DOTr a fait cette annonce sur des stations de radio ou des journaux anglais – plates-formes auxquelles la classe ouvrière n’a pas accès.

“Le problème est que vous ne l’avez publié que dans les journaux et même dans les radios puro (qui sont toutes en) anglais. Le cas échéant, il y a un temps dédié à la langue vernaculaire », a-t-il déclaré.

“Que vous soyez en hindi sur la radio, sur le mahihirap. Ano ba sa kanila ‘yan (Il y a des gens qui n’écoutent pas la radio, en particulier les pauvres. Qu’y a-t-il pour eux)? «Qu’est-ce qui nous préoccupe vraiment au gouvernement, qui saigne vraiment le cœur pour nous?», A-t-il ajouté.

Tout le monde n’a pas d’argent supplémentaire

Le président a déclaré que si le DOTr voulait mettre en œuvre immédiatement l’utilisation obligatoire des cartes sonores, il aurait dû prévoir que tout le monde n’a pas d’argent supplémentaire pour en payer une.

«Si c’est ainsi qu’elle est mise en œuvre – à la hâte – ou si c’est un intérêt public qu’elle soit mise en œuvre kaagad (immédiatement), prenez des dispositions pour ces personnes. Ceux qui n’ont pas entendu, ceux qui ne l’entendront jamais et ceux qui n’ont vraiment rien dans la vie », a déclaré Duterte.

«Il existe de nombreuses façons de procéder. Ayoko lang makita sunod na (je ne veux juste pas voir ça) vous n’avez pas pris certaines dispositions pour cela. Vous devez avoir des Beep na Beep diyan supplémentaires (Beep Cards là-bas) », a-t-il ajouté.

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER QUOTIDIENNE

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE