Le président Duterte a dévoilé une autre liste de membres du personnel gouvernemental, cette fois du Bureau of Internal Revenue (BIR), qui avait été licencié pour corruption présumée.

Président Rodrigo (RICHARD MADELO / PRESIDENTIAL PHOTO)

Dans une allocution télévisée lundi soir, le président a lu à haute voix les noms de 26 membres du personnel du BIR dans le cadre de sa campagne intensifiée pour éliminer les prétendus fonctionnaires corrompus du gouvernement.

Les responsables ont fait face à des plaintes administratives pour faute grave, malhonnêteté, malversation en rapport avec des allégations de recouvrement d’espèces non remises, extorsion, entre autres infractions, selon le président.

«Dito BIR na tayo. Ang nauna dito si – sabi ko sa iyo il va – il y a une purge en cours sa gobyerno ngayon (nous avons atteint le BIR. Je vous ai dit qu’il y a une purge en cours dans le gouvernement à l’heure actuelle », a déclaré Duterte.

«Sabi ko nga peut-être que durant la dernière année de mon mandat, je ne ferai rien d’autre que de s’attaquer aux gens qui sont dans la corruption et la corruption. Marami na po tayong napaalis, environ 300 na (j’ai dit que peut-être au cours de la dernière année de mon mandat, je ne ferai rien d’autre que de m’en prendre aux gens qui sont victimes de la corruption et de la corruption. Beaucoup ont été licenciés, environ 300) », il a dit.

Duterte a déclaré qu’il appartiendrait au Bureau du Médiateur de déterminer si des plaintes pénales seront également déposées contre le personnel concerné du BIR. «Alors dalawa ang harapin mo. Licenciement du service, wala ka ng trabaho, tapos makulong ka. Iyan ang mangyayari (Vous serez donc confronté à deux conséquences: le licenciement, vous n’aurez pas de travail et vous serez ensuite envoyé en prison. C’est ce qui va se passer) », a-t-il déclaré.

Duterte a ajouté qu’il nommerait plus de fonctionnaires du gouvernement impliqués dans la corruption la semaine prochaine. Il a noté qu’il avait précédemment divulgué les noms du personnel des bureaux des douanes et de l’immigration.

Le président, quant à lui, a de nouveau appelé le public à signaler les plaintes de corruption. Il a dit qu’ils pouvaient donner des conseils anonymes afin que des mesures puissent être prises contre les fonctionnaires en erreur.

Duterte a également offert une récompense de 10 000 P pour toute information relative à la «petite greffe» dans les bureaux du gouvernement, en particulier ceux qui traitent les permis commerciaux et autres autorisations.

Il prévoit également de donner chaque mois 20 000 P à une personne qui surveillera toute anomalie au bureau des douanes. «J’y placerais peut-être une caméra ou une intelligence humaine na lang – pinakamaganda. Bayaran ko na lang kung nandiyan ka. Je vais vous donner 20 000 par mois juste pour me dire qui sont les gars », a déclaré Duterte.

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER QUOTIDIENNE

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE