Actualite

La loi Bayanihan 2 accorde un délai de grâce de 60 jours pour le remboursement des prêts – Manila Bulletin

Une période de grâce unique de 60 jours pour le paiement des prêts, y compris les paiements par carte de crédit, sera autorisée en vertu de la loi Bayanihan 2 pour alléger le fardeau du public au milieu de la pandémie de coronavirus.

La loi de la République n ° 11494, ou loi Bayanihan to Recover as One, ordonne à toutes les banques, sociétés de financement, sociétés de prêt, promoteurs immobiliers, compagnies d’assurance, sociétés de pré-besoin et autres institutions financières publiques et privées d’accorder ce délai de grâce pour le paiement des prêts arrivant à échéance au plus tard le 31 décembre 2020 sans intérêts, pénalités et autres frais.

Le système d’assurance des services gouvernementaux, le système de sécurité sociale et le fonds commun de développement du logement (Fonds Pag-ibig) sont également couverts par la loi signée vendredi dernier par le président Duterte.

La nouvelle loi autorise l’allongement de l’échéance des prêts existants, en cours et en cours, y compris, mais sans s’y limiter, les prêts salariaux, personnels, immobiliers, commerciaux et automobiles, les amortissements, les paiements de location-financement et les paiements par carte de crédit.

«Tous les prêts peuvent être réglés de manière échelonnée sans intérêt sur les intérêts, pénalités et autres frais jusqu’au 31 décembre 2020 ou selon ce qui peut être convenu entre les parties», indique la loi.

«Rien n’empêchera les parties de convenir d’un délai de grâce supérieur à 60 jours», a-t-il ajouté.

En vertu de la loi Bayanihan 2, les banques et autres institutions financières non bancaires qui acceptent de prolonger la durée des prêts ou de restructurer auront droit à un allègement réglementaire tel que déterminé par la Bangko Sentral ng Pilipinas (BSP).

Les mesures d’allègement peuvent inclure la comptabilisation échelonnée des provisions pour créances irrécouvrables, l’exonération du provisionnement pour créances douteuses, l’exemption des limites des prêts immobiliers lors de la demande, l’exemption des restrictions sur les transactions entre parties liées et la non-inclusion dans le reporting de l’institution sur les non-performants. les prêts.

« Il est entendu que cette disposition ne s’appliquera pas aux prêts interbancaires et aux emprunts bancaires », dit la loi.

Outre le moratoire de 60 jours sur le paiement des prêts, la loi Bayanihan prévoit un sursis de 30 jours pour le paiement des factures d’eau, d’électricité, de télécommunication et autres services publics dans les zones couvertes par une quarantaine communautaire renforcée et une quarantaine communautaire améliorée modifiée, sans frais supplémentaires. Après la période de grâce, les factures de services publics impayées peuvent être réglées de manière échelonnée, payable en au moins trois versements mensuels.

En ce qui concerne les loyers résidentiels et commerciaux couverts pendant la période de quarantaine communautaire, un délai de grâce de 30 jours sera également accordé sans encourir d’intérêts, pénalités et autres charges. Le montant sera amorti par versements mensuels égaux jusqu’au 31 décembre 2020.

«Aucune augmentation de loyer ne sera imposée pendant la même période», a ajouté la loi.

Les mesures d’allègement des prêts et des loyers font partie des interventions du gouvernement énumérées dans la loi Bayanihan pour réduire les effets néfastes de la pandémie sur le bien-être des Philippins.

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER QUOTIDIENNE

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer