Actualite

Le CoA signale les transactions PDEA P31.6-M pour manque de reçus officiels – Manila Bulletin

La Commission de l’audit a signalé des transactions financières d’un montant total de 31,6 millions de pesos qui ont été conclues par l’Agence philippine de lutte contre la drogue en raison du manque de reçus officiels.

La CoA a révélé dans son rapport d’audit annuel 2019 pour la PDEA que le report de la liquidation de plus de 87,48 millions de pesos en avances de trésorerie (CA) accordées à 26 employés faisait également partie des observations d’audit défavorables qu’ils ont notées.

«Sur les 582 288 497,16 CA octroyés pour des engagements spéciaux à 26 employés au cours de l’exercice 2019, 87 482 198,29 P, soit 15,02% du total des CA octroyés, restaient impayés à la fin de l’année en raison de retards dans leur liquidation de 117 jours en moyenne, ce qui n’est pas conformément à la circulaire CoA n ° 97.002 », a révélé le rapport d’audit.

Les retards dans la liquidation étaient dus à la mise en œuvre tardive des activités, aux pièces justificatives incomplètes des paiements et aux soldes inutilisés non remboursés.

Le CoA a ordonné au chef comptable de la PDEA d’envoyer des lettres de mise en demeure demandant aux agents responsables ayant des avances de fonds impayées de régler ou de liquider immédiatement les AC accordés.

L’agence publique d’audit a noté qu’au moins 31,66 millions de pesos des transactions couvertes par 100 bons de décaissement ne sont pas couvertes par les RUP comme l’exige la loi.

«Cent transactions d’octobre au 31 décembre 2019 d’un montant de 31 662 347,64 pesos ont été soumises pour audit, mais n’ont pas été prises en charge par les RO pour indiquer que le paiement et le reçu ont été reçus par les demandeurs», a révélé le rapport d’audit.

Les examinateurs de l’audit ont déclaré que le fait que le PDEA ne présente pas de RUP pour soutenir les paiements effectués «donne des doutes sur la validité, l’existence, l’occurrence et la régularité» de la réclamation.

En outre, les auditeurs ont souligné que la non-émission de reçus pour les paiements effectués par les agences gouvernementales est illégale et n’est pas conforme aux réglementations comptables.

«Nous avons recommandé au caissier d’exiger des demandeurs qu’ils soumettent / émettent des OR des paiements reçus et s’abstiennent de traiter leurs prochaines demandes sans une documentation complète des précédentes», a déclaré la CoA.

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER QUOTIDIENNE

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer