Actualite

Les propriétaires fonciers de la ville de Cebu devront faire face à une hausse de la taxe foncière – Manila Bulletin

Les propriétaires de biens immobiliers de la ville de Cebu devraient s’attendre à une énorme augmentation de leurs impôts fonciers prochainement si le gouvernement de la ville entend enfin tenir compte d’une recommandation de la Commission d’audit pour la révision générale des évaluations des biens immobiliers dans la ville.

Le COA a révélé dans le rapport d’audit annuel 2019 de la ville de Cebu que le gouvernement de la ville avait ignoré les dispositions de la loi de la République 7160 ou du code du gouvernement local en n’entreprenant pas de révision générale de l’évaluation foncière depuis 2003.

En conséquence, le «pouvoir de générer des revenus» du gouvernement de la ville n’a pas été maximisé, ce qui l’empêchait de gagner un revenu supplémentaire pour financer des projets destinés au bien-être des citadins.

Réagissant aux conclusions négatives de l’ACO, l’évaluateur de la ville «a justifié que l’orientation politique du maire de la ville soit la collecte efficace des impôts», mais n’a pas imposé de taxes pour augmenter les revenus.

Le COA a déclaré que la RA 7160 prévoit une révision générale des évaluations des biens immobiliers devrait être entreprise tous les trois ans. Les biens immobiliers doivent être évalués à la valeur marchande actuelle et juste en vigueur dans la localité où se trouve la propriété.

Étant donné que la juste valeur marchande des propriétés a tendance à progresser avec le temps, la valeur imposable des propriétés augmentera vraisemblablement. Il en résulte des ajustements des taxes foncières imposées sur une propriété donnée.

La dernière fois que le conseil municipal a adopté une ordonnance pour la révision générale des valeurs foncières, c’était en 2003.

L’agence d’audit a déclaré que des révisions auraient dû être entreprises en 2006, 2009, 2012, 2015 et 2018.

«Compte tenu du nombre d’années pendant lesquelles aucune révision d’évaluation n’a été effectuée, le pouvoir de collecte de revenus de la Ville n’a pas été maximisé puisque le SMV (annexe de la valeur marchande) ne reflétait plus les vraies valeurs des propriétés», a déclaré COA.

Les auditeurs ont ajouté: «Par conséquent, cela empêche la ville de gagner des revenus supplémentaires à utiliser pour des projets qui auraient pu profiter au grand public.»

Les examinateurs d’audit ont révélé que Cebu City n’est pas la seule LGU à ne pas se conformer aux dispositions de la RA 7160 sur la révision de l’évaluation foncière. Seuls 28% des provinces et 22% des villes procèdent à une révision générale du barème des valeurs marchandes tous les trois ans, ont-ils révélé.

Cette information a incité le ministère de l’Intérieur et des Gouvernements locaux et le ministère des Finances à publier le JMC n ° 2010-01 en 2010 pour enjoindre à toutes les villes de préparer des listes de valeurs marchandes des biens immobiliers et de procéder à une révision générale des évaluations foncières conformément à la loi.

«Malgré la publication du JMC, la Ville n’a toujours pas entrepris de révision générale des biens immobiliers en 2012. Cette non-conformité a été citée dans notre RAA pour CY 2012 et a été réitérée dans notre rapport pour CY 2014», a noté l’ACO.

Dans le même rapport d’audit, le COA a remis en question l’octroi d’honoraires et d’indemnités d’un montant total de 25 379 308,00 P aux points focaux Genre et développement, aux chauffeurs et aux chargeurs et aux responsables de Sangguniang Kabataan de ses 80 unités de barangay en 2019.

Les auditeurs ont déclaré que l’octroi d’indemnités était contraire à l’article 95 de la RA 7160 sur la «double compensation».

Lors de la conférence de sortie, le gouvernement de la ville a souligné qu’en vertu de la RA 7160, la ville peut accorder des honoraires supplémentaires si ses finances le permettent.

Réagissant à la justification du gouvernement de la ville, les auditeurs ont déclaré que le Département du budget et de la gestion interdisait d’accorder une compensation supplémentaire aux fonctionnaires et aux employés du barangay.

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER QUOTIDIENNE

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer