L’épouse de l’universitaire suédo-iranien Ahmadreza Djalali a déclaré qu’elle avait été informée par l’avocat de son mari que les autorités iraniennes avaient décidé de reporter son exécution.