Actualite

L’OMS n’a pas de preuves que le remède contre Madagascar fonctionne pour Covid-19

Par Adam Vaughan

Andry Rajoelina

Le président de Madagascar, Andry Rajoelina, a lancé la boisson Covid-Organics

RIJASOLO / AFP via Getty Images

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré qu’une boisson à base de plantes promue par le président de Madagascar comme remède contre la covid-19 devrait être testée pour voir si elle est efficace. L’OMS n’a aucune preuve que la boisson fonctionne, selon le chef du bureau Afrique du groupe.

Le président de Madagascar, Andry Rajoelina, a défendu cette semaine la boisson non éprouvée de Covid-Organics, qui serait Artemisia annua (absinthe douce) et herbes, déclarant à France 24 qu’il s’agissait d’un «remède préventif et curatif» et «fonctionnait très bien».

Cependant, lorsque Matshidiso Moeti au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique a été interrogée hier lors d’une conférence de presse sur la question de savoir si l’OMS disposait de données ou de preuves de son efficacité, elle a répondu: «Non, nous n’en avons pas».

Publicité

Elle a déclaré que le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, parlerait bientôt à Rajoelina du prétendu remède. Moeti a déclaré que l’OMS soutenait l’utilisation de la médecine traditionnelle dans les systèmes de santé africains mais que des études doivent être menées pour voir si elles fonctionnent.

Dans le cas de Covid-Organics, elle a déclaré que l’OMS voulait voir une évaluation de son efficacité et que le travail pourrait être entrepris par des scientifiques malgaches. «Nous avons proposé de soutenir la conception d’une étude pour examiner ce produit.» L’OMS est en pourparlers avec le gouvernement malgache, a-t-elle déclaré.

Elle a ajouté: « Nous ne décourageons pas l’utilisation d’un produit, mais nous aimerions conseiller qu’il soit testé. »

La boisson a été développée par l’Institut malgache de recherche appliquée et lancée par Rajoelina le mois dernier. Depuis, des commandes ont été expédiées vers plusieurs autres pays, dont la Guinée équatoriale, la Guinée-Bissau, le Niger et la Tanzanie.

Alors que l’OMS dit qu’elle ne décourage pas l’utilisation de la boisson à base de plantes, elle a payé pour que des publicités apparaissent aux côtés de recherches Google pour Artemisia annua. Les publicités mènent à une page de l’OMS qui dit que ces plantes médicinales devraient être testées pour leur efficacité et leurs effets secondaires négatifs. « Les Africains méritent d’utiliser des médicaments testés selon les mêmes normes que les gens du reste du monde », indique un communiqué.

Des recherches sont en cours en Europe pour évaluer les perspectives d’extraits de A. annua comme traitement contre le nouveau coronavirus, à la suite de travaux initiaux en Chine qui se sont avérés prometteurs.

L’Institut malgache de recherche appliquée et le gouvernement malgache n’avaient pas répondu aux demandes de commentaires au moment de la publication.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite Visez santé pour un résumé mensuel de toutes les nouvelles sur la santé et la forme physique que vous devez savoir

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer