Actualite

Makabayan ose à nouveau Badoy: faites vos accusations sous serment – Manila Bulletin

Makabayan ose à nouveau Badoy: faites vos accusations sous serment

Le Bloc Makabayan a réitéré son défi pour la sous-secrétaire du Bureau présidentiel des opérations de communication (PCOO) Lorraine Badoy de préciser ses accusations contre les membres du Congrès militants sous serment.

Le représentant de Bayan Muna, Carlos Isagani Zarate (Bayan Muna Partylist / FACEBOOK / MANILA BULLETIN FILE PHOTO)

« Faites vos accusations sous serment, mais ne vous y trompez pas car vous serez rendu responsable par vos accusations malveillantes », a déclaré vendredi Carlos Zarate, chef adjoint de la minorité et représentant de Bayan Muna.

Ce n’est que mercredi dernier qu’un autre pilier de Makabayan, la représentante ACT-Teachers Party-List.France Castro, a défié Badoy pour la première fois de justifier ses affirmations selon lesquelles la faction de six membres de la Chambre était liée au Parti communiste de la nouvelle armée populaire des Philippines (CPP- NPA). Mais Castro lui a demandé de prêter serment avant la Chambre des représentants.

À ce moment-là, le comité des crédits de la Chambre examinait le budget proposé par le PCOO dans le cadre du programme de dépenses nationales (NEP) de 4,506 milliards de dollars pour 2021. Cela n’a pas duré longtemps car Castro a décidé de suspendre l’examen du budget de l’agence en raison de la colère de Allégations continues de Badoy.

Le CPP-NPA est considéré comme terroriste par le gouvernement philippin.

«Pour mémoire, je ne suis (ni) membre du RPC ni du NPA. Cette tactique de calmar a été utilisée à plusieurs reprises par des faucons et des fascistes pour détourner des questions valables telles que les violations des droits de l’homme, la corruption et maintenant, le baril de porc en période de pandémie et de criss », a déclaré Zarate.

«Apparemment, Badoy et ses semblables sont arrogants et encouragés dans leur étiquetage terroriste parce que c’est devenu une politique ex-cathedra de l’administration Duterte. Malgré les dénégations, le marquage terroriste ou la diffamation contre l’opposition est manifestement largement pratiqué », a-t-il déclaré.

Zarate a souligné les messages anti-Makabayan Bloc sur les médias sociaux qui ont été publiés par la police nationale philippine (PNP).

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER QUOTIDIENNE

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer