Actualite

OWWA offre des bourses aux personnes à charge de l’OFW – Manila Bulletin

L’Outreeas Workers Welfare Administration (OWWA) a appelé les travailleurs philippins d’outre-mer (OFW) et leurs personnes à charge à se prévaloir des programmes de bourses et de moyens de subsistance de l’agence pour les aider à surmonter les effets de la pandémie de COVID-19.

(PHOTO DU FICHIER BULLETIN DE MANILLE)

Au cours de la séance d’information publique quotidienne du gouvernement «Laging Handa», l’administrateur de l’OWWA, Hans Leo Cacdac, a énuméré certains de leurs programmes qui aideraient les OFW déplacés et leurs familles.

Il a déclaré que le «Projet EASE» de l’OWWA ou l’aide à l’éducation par le biais de bourses d’études en situation d’urgence n’a pas de date limite pour que les enfants intéressés et qualifiés des rapatriés d’OFW puissent financer leurs études malgré la pandémie.

Dans le cadre du programme récemment lancé, une subvention en espèces de 10 000 P par an pendant un maximum de quatre ans serait accordée aux personnes à charge des OFW qualifiés au niveau universitaire. L’OWWA avait alloué un budget de 400 millions de pesos pour la première année de sa mise en œuvre.

Outre l’EASE, Cacdac a également déclaré avoir le «Programme de bourses d’études pour le développement de l’éducation» avec déjà 400 boursiers, bien que les personnes à charge de l’OFW doivent d’abord passer l’examen de qualification mené par le Département des sciences et technologies (DoST) chaque année.

Un programme «moins connu», a-t-il dit, est le Programme de bourses d’études pour personnes à charge de l’OFW (POSPH) pour les enfants de travailleurs philippins «à faible revenu» à l’étranger qui gagnent 600 $ par mois. Cacdac a exhorté les OFW et leurs enfants à faire une demande dans le cadre du POSPH.

Il a également expliqué à nouveau que l’assistance aux moyens de subsistance du groupe «Tulong Puso» garantirait aux entreprises des rapatriés OFW une chance de succès.

Pendant ce temps, Cacdac a déclaré que le ministère du Travail et de l’Emploi Abot Kamay ang Pagtulong (DoLE-AKAP) pour les OFW déplacés reprendrait après la signature de la loi Bayanihan to Recover as One ou Bayanihan 2.

«C’est la bonne nouvelle, le DoLE-AKAP recevra à nouveau un financement de P2 milliards du Bayanihan 2», a-t-il déclaré en philippin. «Nous aurons un autre cycle, ou tranche de distribution à au moins 200 000 bénéficiaires de DOLE-AKAP.»

Selon Cacdac, quelque 202 000 rapatriés ont été renvoyés chez eux dans leurs familles depuis le 15 mai.

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER QUOTIDIENNE

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer