Alors qu’un vaccin contre le COVID-19 est déjà en vue, le secrétaire à l’Éducation, Leonor Briones, a déclaré mardi que la conduite de cours en face à face ne se produirait certainement pas cette année.

Secrétaire à l'éducation Leonor Briones (SCREENSHOT / RTVM / MANILA BULLETIN)
Secrétaire à l’éducation Leonor Briones (SCREENSHOT / RTVM / MANILA BULLETIN)

« Nous étudions cette possibilité, mais certainement pas cette année et certainement pas avant que le président ne se prononce », a déclaré Briones lors de la conférence de presse du porte-parole présidentiel Harry Roque, Jr.

Briones, cependant, a déclaré que le DepEd préparait déjà un rapport à soumettre au président Duterte sur la conduite possible de cours en personne limités au milieu de la pandémie COVID-19.

Le rapport, a déclaré Briones, inclura l’expérience actuelle des étudiants et des enseignants dans la configuration de l’apprentissage à distance. Si les cours en personne reprenaient, elle a précisé que « ce sera très limité aux zones qui sont absolument sûres. » Elle a ajouté que cela dépendra également des conditions fixées par le ministère de la Santé (DOH), le DepEd et le groupe de travail interinstitutions (IATF).

«Ce ne sera pas comme si tout le monde organisera simultanément des cours en face à face, ce sera très sélectif et ne se produira pas cette année [because] le président ne s’est pas du tout exprimé sur ce sujet », a déclaré Briones. «S’il y a des zones sûres, nous obtenons l’autorisation du DOH et de l’IATF parce que ce sont eux qui évaluent la situation sanitaire», a-t-elle ajouté.

Lorsqu’on lui a demandé si la conduite de cours en face à face serait déjà possible en 2021, Briones a déclaré que cela dépendra de «l’approche» à utiliser. «Cela dépendra de l’approche à utiliser, du nombre d’étudiants, etc.», a-t-elle ajouté.

Actuellement, tous les élèves du niveau d’éducation de base suivent un programme d’apprentissage à domicile ou à distance. Ils apprennent des leçons en utilisant plusieurs modalités de prestation de l’apprentissage telles que l’enseignement modulaire (imprimé et hors ligne), en ligne, à la radio ou à la télévision ou une combinaison de ces modes (apprentissage mixte).

« Nous examinons maintenant cela, mais certainement pas cette année et il n’y a pas d’arrangements avec aucun groupe que nous tiendrons face à face en ce moment parce que le président n’a fait aucune déclaration du tout », a conclu Briones.

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER QUOTIDIENNE

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE