France

Permis Moto 2020, quels sont les changements ?

C’est fait ! désormais, depuis le 1er mars 2020 la réforme du permis moto A2 est rentrée en vigueur. Au programme ce sont de nombreux changements qui vont dans l’ensemble compliquer le passage du permis. Si vous n’avez pas encore fait connaissance avec ses nouvelles règles, les voici plus en détails.

L’épreuve du code désormais spécifique au permis moto

Autrefois partagé avec celui du permis B1 (le permis voiture), l’épreuve du code de la route se voit désormais spécifiquement repensée pour les motards. Cette épreuve théorique fait désormais partie intégrante des ETM, autrement dit, les épreuves théoriques moto. Oubliez désormais la « redoutée » épreuve des fiches théorique car cette partie se fond désormais intégralement dans l’épreuve du code.

De ce fait, si vous êtes actuellement titulaire d’un permis B, il vous faudra désormais passer cette épreuve désormais spécifique au permis gros-cubes. Cela vaut également pour les personnes ayant passé le code il y a moins de 5 ans.

Refonte totale pour l’épreuve du plateau

Avec l’arrivée de ce nouveau permis moto, les anciennes épreuves pratiques se voient elles aussi, revues et corrigées en profondeur. Avant l’épreuve du plateau, il faudra désormais compter sur une session d’interrogation orale, destinée aux connaissances de base sur les 2 roues motorisés. L’épreuve technique du plateau quant à elle, restera basée sur la maitrise de la moto moteur à l’arrêt, puis, moteur allumé à allure réduite. Pas de changement fondamental sur cette partie si ce n’est la durée totale, examen oral inclus.

Cette épreuve se déroule qui se déroule sur piste fermée, permet de vérifier si le futur motard est à même de maitriser sa moto à basse vitesse mais aussi, si la manier à l’arrêt, pour, par exemple la sortir d’un parking exigu. Il faudra par exemple, être capable de déplacer la moto sur un parcours de cônes en la poussant, de tenir un slalom à faible allure et sans toucher aux freins, à l’embrayage et/ou à l’accélérateur, puis, un exercice de maitrise, chronométré quant à lui sur un autre parcours du même acabit.

La grosse différence sur cette partie technique se trouve dans la durée totale de l’épreuve. Cette dernière se voir ainsi raccourcie de 5 minutes, passant de 15 à 10 minutes seulement.

L’épreuve de conduite quant à elle se voit rallongée de 15 minutes, soit au total, 45 minutes sur route ouverte, aussi bien sur départementale qu’en circuit urbain. Cela va de soi, il vous faudra bien évidemment être équipé d’un casque et de protections homologués pour participer à cette épreuve.

Coté notation, la tolérance sera revue à la hausse. Sur la totalité de l’épreuve du plateau, il vous sera désormais toléré 3x posés de pied à terre, contre deux auparavant mais sur la totalité des points, il vous sera nécessaire d’obtenir une note de 21 sur 27 en lieu et place des 17 de l’ancien permis moto.

L’équipement du motard et les homologations

L’équipement obligatoire pour rouler à moto avec un permis A2 reste le même à quelques détails prêts. Il sera toujours nécessaire d’être équipé de :

  • Casque homologué
  • Gants certifiés C.E
  • Une chasuble (gilet jaune)
  • Un « A » autocollant pour l’apprenti motard.

Concernant le port du casque obligatoire, ce dernier devra impérativement répondre aux normes en vigueur C.E mais aussi, être équipé de bandes autocollantes réfléchissantes. En effet, le texte de loi sur le sujet est applicable et il faudra désormais équiper votre casque de 4 bandes rétroréfléchissantes telles que celles de la marque Française R-Protect qui notamment, fait partie de la liste officielle recommandée pour les fabricants de casques moto. Il faudra donc apposer 1x autocollant réfléchissant sur chaque face du casque (cotés, arrière, avant) et chaque adhésif doit comporter une surface réflective d’au moins 18,4 cm². Autre aspect technique de cette réforme sur l’équipement, les autocollants réfléchissants doivent impérativement réfléchir la lumière de couleur blanche. Exit donc les adhésifs colorés, plus jolis esthétiquement mais n’offrant qu’une faible visibilité la nuit.

Autre nouveauté, la journée de perfectionnement.

Pour les futurs possesseurs du permis A1 ou A1, vous pourrez vous perfectionner en participant à un stage de formation d’une journée et d’un total de 7h de pratique. Vous pourrez lors de cette formation échanger avec les autres participants sur vos expériences, positives et négatives pour gagner en confiance mais aussi, évacuer l’excès de confiance qui peuvent, nous le savons tous, mener à rouler trop vite ou mal anticiper des situations à risque. L’avantage de cette journée de formation est de réduire d’un an la durée totale du permis probatoire. Le passant ainsi de 3 à 2 ans ce qui n’est en soit, pas négligeable. Coté tarif, cela reste encore flou et il est fort à parier que ce dernier puisse varier suivant le département ou l’établissement dans lequel vous serez à même de vous rendre.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer