in

Le jeu Battlesector de Warhammer 40K a été retardé

Le prochain jeu Warhammer 40,000 Battlesector, du même esprit que l’excellent Battlestar Galactica Deadlock, a été retardé. Heureusement, ce n’est que dans une semaine, et dans de meilleures nouvelles, les développeurs ont confirmé que des factions plus emblématiques de Warhammer 40K arriveront dans le jeu de stratégie après le lancement.

Une FAQ officielle publiée hier révèle la nouvelle date de sortie, des détails sur les modes de jeu et une liste complète des unités Space Marine et Tyranid qui ont été rendues dans le jeu. Alors que les principales stars de la série sont le chapitre Blood Angels des Space Marines, au cours de la campagne solo, ils auront accès à certaines unités de Sisters of Battles, dont un héros.

Battlesector est développé par le studio australien Black Lab Games, mais il est publié par Slitherine, une société qui détient la licence Warhammer 40K depuis un certain temps. Vous n’avez qu’à regarder les plus récentes excursions grimdark de l’entreprise – à savoir le jeu 4X Gladius et le jeu de stratégie au tour par tour Sanctus Reach – pour voir ce qui a été fait auparavant. Le premier a obtenu de nombreuses factions principales de 40K via DLC, de l’Astra Militarum aux T’au, même aux Eldar.

Nous avons eu une brève expérience pratique avec Battlesector, et cela semblait prometteur. Cela pourrait annoncer une nouvelle ère pour les jeux sous licence Warhammer 40K.

Miniature YouTube

Je m’inquiète un peu de ses fondements techniques, mais l’équipe de Black Labs a fait un excellent travail avec Deadlock et a assez bien soutenu ce jeu après son lancement. Je suis au moins convaincu que s’il n’atteint pas tout de suite la cible, il ne faudra pas longtemps pour s’adapter et se développer.

En rapport: Les meilleurs jeux Warhammer 40k

Warhammer 40,000 : Battlesector sortira sur PC via Steam, Epic Games Store, GOG et la boutique Slitherine le 22 juillet 2021.

L’avenir de Far Cry sera « radicalement différent », confirme un journaliste de renom

PlayStation se passe de ce web service pour ses consoles