AccueilActualitésOre Energy, l'innovation néerlandaise qui promet des batteries fer-air pour un stockage...

Ore Energy, l’innovation néerlandaise qui promet des batteries fer-air pour un stockage énergétique prolongé

Publié le

par

Ore Energy, une startup néerlandaise, vient de sortir de sa phase de discrétion avec un financement de départ de 10 millions d’euros de Positron Ventures et d’autres investisseurs.

Fondée par Aytac Yilmaz, la société vise à transformer le stockage de l’énergie à l’échelle des réseaux électriques en utilisant des batteries innovantes à base de fer, une ressource abondante et bon marché. Cette initiative promet de rendre le stockage d’énergie non seulement plus économique, mais également plus durable, avec une capacité de stockage pouvant atteindre 100 heures.

Lire aussi :

  1. Comment le nouveau filtre de recherche Web de Google, conçu pour afficher des liens textuels traditionnels, influencera-t-il l’expérience des utilisateurs à l’ère de l&’expansion de l’IA?
  2. Quels avantages les utilisateurs de Windows peuvent-ils attendre de l&’intégration poussée de l’IA dans les PC Copilot+ ?

Une technologie prometteuse pour un avenir renouvelable

La technologie centrale d’Ore Energy, issue des recherches de Yilmaz à l’Université TU Delft, repose sur un processus de corrosion réversible du fer. Ces batteries libèrent de l’énergie en oxydant le fer et la stockent en inversant cette corrosion. Contrairement aux batteries traditionnelles, celles d’Ore Energy n’embarquent pas tous les réactifs nécessaires, elles puisent l’oxygène, l’un de leurs réactifs clés, directement de l’atmosphère, d’où leur nom : batteries fer-air. Yilmaz explique que ces batteries respirent littéralement l’oxygène, ce qui permet de déclencher les réactions nécessaires à leur fonctionnement.

Partenariat OpenAI-Reddit : OpenAI signe un accord pour utiliser les données de Reddit dans la formation de l’IA

Défis et perspectives d’expansion

Avec les fonds levés, Ore Energy prévoit de construire une usine à l’échelle du mégawatt, un pas vers la production à grande échelle qui est prévue pour commencer avant la fin de la décennie. L’objectif à long terme est de construire une usine à l’échelle du gigawatt et de contribuer à une décarbonisation profonde du réseau électrique dans les années 2030. Yilmaz est optimiste, malgré la concurrence de startups comme Form Energy aux États-Unis, qui a déjà une longueur d’avance avec des investissements substantiels et une usine en construction en Virginie-Occidentale.

Le fonds de démarrage d’OpenAI augmente de 5 millions de dollars : un élan pour les startups IA

Collaboration et compétition sur le marché global

Bien que Form Energy soit un concurrent direct avec des avancées significatives, Yilmaz croit fermement qu’il y a de la place pour plusieurs acteurs sur ce marché en pleine expansion. “Form Energy fait vraiment du bon travail aux États-Unis,” admet-il, tout en soulignant que l’objectif d’Ore Energy est de transformer le réseau électrique européen avec une approche similaire mais distincte. La startup envisage de collaborer avec des utilities et des partenaires industriels pour accélérer le déploiement de sa solution innovante à travers l’Europe, marquant ainsi son territoire dans le domaine en pleine croissance de l’énergie renouvelable.

Caroline
Caroline
"Caroline est une rédactrice passionnée et visionnaire pour 2051.fr, où elle explore les frontières de l'innovation et de la technologie. Elle possède une expertise particulière en intelligence artificiel, ce qui enrichit ses articles d'analyses perspicaces et de perspectives avant-gardistes. Avec une curiosité insatiable pour les évolutions technologiques et leur impact sur la société, Caroline s'engage à dévoiler les tendances émergentes qui dessineront notre avenir. Ses écrits ne se contentent pas de présenter des faits ; ils invitent à la réflexion, offrant aux lecteurs une fenêtre sur le monde de demain. Sa capacité à lier les avancées scientifiques aux enjeux sociétaux fait de ses articles une lecture incontournable pour ceux qui s'intéressent à l'avenir de notre planète."

Partager cet article

Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici