AccueilActualitésComment Cruise prévoit-elle de regagner la confiance du public et des régulateurs...

Comment Cruise prévoit-elle de regagner la confiance du public et des régulateurs après l’incident de San Francisco ?

Publié le

par

Cruise, la filiale de véhicules autonomes de General Motors, réintroduit cette semaine une petite flotte de robotaxis à Dallas.

Cette initiative s’inscrit dans l’objectif déclaré de la société de valider ses systèmes de conduite autonome et de regagner la confiance du public. Dallas est la deuxième ville où Cruise reprend ses activités après avoir retiré toute sa flotte aux États-Unis l’année dernière, suite à un incident à San Francisco où un piéton a été renversé et traîné par un robotaxi de Cruise.

Après l’accident, le Département des Véhicules Motorisés de Californie a immédiatement suspendu les permis de Cruise d’opérer dans l’État, révélant que la direction de Cruise avait mal géré les communications avec les régulateurs étatiques et fédéraux. Cet incident a mis en lumière la nécessité pour Cruise de revoir ses protocoles de sécurité et de communication.

Lire aussi :

  1. Fisker licencie massivement pour survivre : un avenir incertain pour la startup de véhicules électriques
  2. Apple va-t-il sherlocker Arc Search avec ses nouvelles fonctionnalités IA ?

Une approche progressiste et mesurée

À Dallas, la flotte de Cruise sera limitée à trois véhicules, et ces derniers ne transporteront pas encore de passagers ni ne conduiront de manière totalement autonome. Comme à Phoenix en avril, des opérateurs humains conduiront manuellement les voitures pour collecter des données de cartographie et de circulation. À terme, Cruise prévoit d’étendre ses opérations à une conduite supervisée, mesurée selon des critères de sécurité prédéterminés, bien que la société n’ait pas précisé quels sont ces critères.

Avant l’incident de San Francisco, Cruise venait de commencer les tests de ses robotaxis à Dallas. La société avait également lancé un service limité de robotaxis à Austin et Houston, faisant d’elle un pionnier dans le domaine des robotaxis au Texas. Le Texas pourrait bien devenir le prochain terrain de bataille pour l’adoption commerciale des véhicules autonomes, en raison de ses conditions météorologiques favorables et de son cadre législatif accueillant.

Comment la restructuration de Motional affectera-t-elle ses plans de lancement pour le service de robotaxis commerciaux ?

L’avenir des véhicules autonomes en Californie et au Texas

Malgré ses efforts de relance au Texas, Cruise n’abandonne pas ses ambitions en Californie, où elle est basée. Pour concurrencer Waymo d’Alphabet, qui a obtenu l’autorisation d’opérer commercialement sur les autoroutes de San Francisco et à Los Angeles, Cruise cherche à réintégrer le marché californien. En avril, le DMV a confirmé que Cruise était en contact avec l’agence pour entamer le processus de réintégration.

Cruise n’a pas partagé de détails spécifiques sur sa stratégie de déploiement, mais il est clair que l’entreprise adopte une approche prudente et progressive après les critiques concernant son lancement agressif précédent. Accusée d’avoir grandi trop rapidement et de négliger la sécurité, Cruise mise désormais sur une validation de ses technologies avant d’envisager une expansion plus large.

Bref, le retour de Cruise à Dallas marque une étape importante dans la validation et l’amélioration des systèmes de conduite autonome. En optant pour une approche mesurée et en mettant l’accent sur la sécurité, Cruise espère regagner la confiance du public et des régulateurs, tout en consolidant sa position dans le secteur des véhicules autonomes.

Caroline
Caroline
"Caroline est une rédactrice passionnée et visionnaire pour 2051.fr, où elle explore les frontières de l'innovation et de la technologie. Elle possède une expertise particulière en intelligence artificiel, ce qui enrichit ses articles d'analyses perspicaces et de perspectives avant-gardistes. Avec une curiosité insatiable pour les évolutions technologiques et leur impact sur la société, Caroline s'engage à dévoiler les tendances émergentes qui dessineront notre avenir. Ses écrits ne se contentent pas de présenter des faits ; ils invitent à la réflexion, offrant aux lecteurs une fenêtre sur le monde de demain. Sa capacité à lier les avancées scientifiques aux enjeux sociétaux fait de ses articles une lecture incontournable pour ceux qui s'intéressent à l'avenir de notre planète."

Partager cet article

Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici